Modifié

Google renonce à un montage financier controversé passant par l'Irlande

Les locaux de Google à Singapour, photographiés le 6 décembre 2019. [Wallace Woon - EPA]
Google renonce à un montage financier controversé passant par l'Irlande / La Matinale / 1 min. / le 2 janvier 2020
Google revoit ses pratiques fiscales. À partir de 2020, le géant d'internet ne recourra plus à un montage financier controversé, passant par l'Irlande. On estime que ce type d'arrangement a fait gagner des centaines de milliards de dollars à des entreprises américaines, dont la firme californienne.

Les autorités fiscales en parlent comme d’un sandwich, mais de ceux qui donnent des maux de ventre. Son nom: le "double irish". Il désigne une pratique ancienne, qui permet à des multinationales de passer par l'Irlande, pour rapatrier leurs profits dans des paradis fiscaux. Une pratique longtemps tolérée.

Google a ainsi profité, pendant plus de dix ans, d'un taux d’impôt inférieur à 10%, sur les bénéfices réalisés à l’extérieur des Etats-Unis. C’est quatre fois moins que les taux pratiqués en moyenne sur ces marchés.

Pression des Etats-Unis et de l'UE

Mais le montage en question appartiendra bientôt à l'histoire. Sous la pression des Etats-Unis et de l’Union européenne, les Irlandais ont abdiqué. En 2014 déjà, Dublin s’est engagé à supprimer progressivement le mécanisme, d’ici à fin 2020.

Entre-temps, le président américain Donald Trump a aussi fait passer sa grande réforme fiscale, qui encourage les entreprises américaines à rapatrier leurs activités. Google s'adapte donc à un mouvement déjà bien engagé.

Guillaume Meyer/jvia

Publié Modifié