Modifié le 29 novembre 2019 à 20:26

Les "prix dynamiques" des stations de ski jugés opaques et pénalisants

Restaurant sur les pistes de Zermatt.
Restaurant sur les pistes de Zermatt. [Patrick Frilet - AFP]
Les "prix dynamiques" dans les stations de ski sont critiqués par la Fondation alémanique des consommateurs (SKS). Elle reproche à certaines stations de cacher des hausses de prix avec ce système de tarification dite évolutive afin de maximiser les profits.

Les amateurs de glisse sont en plus souvent pénalisés par des prix nettement plus élevés s'ils veulent se rendre sur les pistes par beau temps ou le week-end, dénonce la SKS vendredi dans un communiqué. "Les prix dynamiques sont opaques et difficiles à comparer", souligne-t-elle. La SKS formule ces conclusions sur la base d'une enquête effectuée auprès de huit stations de ski helvétiques.

Effets principalement négatifs

Pour elle, il est "clair" que la tarification dynamique (prix évolutif suivant le moment de l'achat, sur internet ou à la caisse, ndlr) a des effets principalement négatifs pour la plupart des consommateurs. Les aspects transparence et sécurité des prix sont perdus de vue. Bien que les "facteurs dynamiques" que sont la météo et le moment de la réservation aient une influence sur le prix des cartes journalières, le client ne dispose pas des informations lui permettant de comprendre comment les prix changent.

L'enquête comparative menée dans les stations de ski des 4 Vallées, Andermatt-Sedrun, Crans-Montana, Gstaad, Laax, Pizol, Saint-Moritz et Zermatt révèle l'importance de la météo dans les facteurs déterminants des variations de prix des abonnements. En revanche, la SKS constate que les sites internet de ces stations ne donnent aucune information sur le principe des prix dynamiques et des facteurs influents.

Car les différences sont de taille en fonction de la demande, de la météo ou encore de la date d'achat. La saison dernière, les skieurs chanceux et organisés ont ainsi pu profiter d'abonnement journaliers à 45 francs. Les moins chanceux, eux, ont dû débourser quelque 105 francs pour pouvoir dévaler les pistes de Saint-Moritz (GR).

Des stations importantes

La Suisse compte quelque 250 stations de ski et quinze d'entre elles pratiquent des prix dynamiques pour leur abonnement pour la saison d'hiver 2019/2020. Même si celles-ci ne représentent que 7% de toutes les stations du pays, les conséquences sont importantes, note la Fondation. Car certaines de ces 15 stations comptent parmi les plus grandes de Suisse et ont donc une influence significative sur l'évolution générale des prix à l'échelle nationale.

>> Revoir le reportage du 19h30 sur cette nouvelle pratique

Ouverture de la saison de ski ce week-end dans les premières stations: le prix de l'abonnement variant selon la demande critiqué
12h45 - Publié le 14 novembre 2019

ats/cab

Publié le 29 novembre 2019 à 18:00 - Modifié le 29 novembre 2019 à 20:26