Modifié le 15 octobre 2019 à 20:38

Swiss cloue au sol tous ses Airbus A220, une centaine de vols annulés

Swiss a dû annuler plusieurs dizaines de vols. Ses 29 Airbus A220 ont été cloués au sol.
Swiss a dû annuler plusieurs dizaines de vols. Ses 29 Airbus A220 ont été cloués au sol. 19h30 / 2 min. / le 15 octobre 2019
Swiss a cloué au sol toute sa flotte d'Airbus A220 mardi après un nouvel incident mettant en cause un moteur de ce modèle. Une centaine de vols ont été annulés, laissant des milliers de passagers à l'arrêt, surtout à Genève et Zurich.

Ces prochains jours s'annoncent compliqués pour Swiss et ses passagers, car la compagnie aérienne a confirmé devoir procéder en urgence à une révision des moteurs de sa flotte d'Airbus A220.

Cette décision fait suite à un incident touchant un appareil de ce type mardi matin. Cet avion assurant la liaison entre Londres et Genève a été dévié sur Paris suite à un nouveau problème moteur.

Depuis leur incorporation au sein de Swiss, ces appareils - lancés sous le nom de Bombardier C Series - ont connu plusieurs problèmes moteurs. Selon la base de données The Aviation Herald, l'incident de mardi matin est le 8e touchant un réacteur de ce type en à peine plus d'un an.

Une centaine de vols annulés

Dans un communiqué, Swiss annonce que les avions concernés ne reprendront pas leurs vols réguliers tant qu'ils n'auront pas fait l'objet d'une inspection adéquate. Au total, Swiss détient 29 appareils de ce type pour ses liaisons européennes.

Cette mesure a entraîné de nombreux retards et une centaine d'annulations ce mardi, et certainement d'autres dans les prochains jours. De nombreux passagers sont restés en rade, en premier lieu à Genève-Cointrin et Zurich-Kloten. Swiss n'a pas donné d'estimation sur le temps que prendront ces contrôles et la durée des complications. Chaque A220 assure en moyenne entre 6 et 8 vols quotidiens.

Le tableau de départ des vols à l'aéroport de Genève tel qu'il figure sur le site web de l’aéroport.
Le tableau de départ des vols à l'aéroport de Genève tel qu'il figure sur le site web de l’aéroport. [DR]

Réacheminement aux frais de Swiss

Concernant les passagers, la compagnie explique qu'elle offrira à ses frais "la meilleure solution possible de réacheminement" et que les réservations effectuées par des passagers sur des vols annulés pourront faire l'objet d'une modification gratuite ou d'un remboursement. Une ligne téléphonique d'urgence a été mise en place

La compagnie helvétique regrette enfin tous les désagréments que ces mesures entraînent, mais souligne que la sécurité de ses clients et de ses équipages passe avant tout.

>> L'interview de Pascal Kümmerling, spécialiste en aéronautique, dans Forum:

Les avions Swiss sont cloués au sol: interview de Pascal Kümmerling
Forum - Publié le 15 octobre 2019

mre/boi

Publié le 15 octobre 2019 à 15:35 - Modifié le 15 octobre 2019 à 20:38

Enquête aux Etats-Unis

C'est la France, à travers le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile, qui est en principe chargée de faire la lumière sur l'incident de mardi matin, puisque l'avion a atterri à Paris.

Mas elle a délégué ces investigations aux Etats-Unis, puisque le moteur incriminé est l'oeuvre d'un constructeur américain, en l'occurrence Pratt & Whitney.

Ce sont aussi les Etats-Unis qui s'occupent des deux autres enquêtes en cours concernant des A220. La première concerne un incident du 25 juillet dernier: un vol Genève-Londres de Swiss avait déjà été dérouté sur Paris après avoir perdu des pièces au-dessus de l'Yonne, dans le centre de la France. Ce couac a d'ailleurs donné lieu à un appel à volontaires pour retrouver des pièces au sol.

Le 16 septembre, un événement du même type s'est produit sur un avion du même type reliant Genève à Londres. Dans ce cas "une partie des pièces endommagées est restée coincée dans le moteur et sont en cours d'analyse".

La Suisse apporte son aide dans ces enquêtes.