Modifié le 15 octobre 2019 à 09:21

Pour la 2e fois, le Nobel d'économie célèbre une femme, Esther Duflo

L'annonce du prix Nobel d'économie à Stockholm.
La Française Esther Duflo devient la seconde femme à obtenir le prix de la Banque de Suède en sciences économique, aux côtés des Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 octobre 2019
La Française Esther Duflo a été récompensée lundi par le prix Nobel d'économie aux côtés des Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer. Ils sont primés pour leur approche expérimentale visant à réduire la pauvreté dans le monde.

Favorite depuis plusieurs années, Esther Duflo est la deuxième femme seulement à recevoir le Nobel d’économie, dont le nom officiel est prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, depuis son instauration en 1969.

Tout comme Ellinor Ostrom en 2009, la Franco-Américaine doit partager son prix avec deux homologues masculins, qui étaient eux aussi cités depuis longtemps. "Cela montre qu’il est possible pour une femme de réussir et d’être reconnue pour ses succès, ce qui, je l’espère, inspirera de nombreuses autres femmes à continuer à travailler et de nombreux autres hommes à leur accorder le respect qu’elles méritent", a-t-elle réagi lors d'une conférence de presse, selon l'institut Nobel.

>> L'interview de la journaliste Myret Zaki dans Forum:

La Française Esther Duflo est la seconde femme à obtenir le prix Nobel d'économie: interview de Myret Zaki
Forum - Publié le 14 octobre 2019

Une approche qui a transformé l'économie du développement

Les travaux d'Esther Duflo, Abhijit Banerjee et Michael Kremer ont introduit une nouvelle approche pour obtenir des réponses fiables sur la meilleure façon de réduire la pauvreté dans le monde", a indiqué l'Académie royale des sciences.

"Les recherches menées par les lauréats de cette année ont considérablement amélioré notre capacité à lutter contre la pauvreté dans le monde. En deux décennies seulement, leur nouvelle approche basée sur l'expérience a transformé l'économie du développement, qui est maintenant un domaine de recherche florissant", écrit encore le comité dans un communiqué.

L'une des économistes les plus reconnues au monde

Au milieu des années 90, Michael Kremer, 54 ans, professeur à l'Université d'Harvard, avait "démontré à quel point cette approche peut être puissante en utilisant des expériences de terrain pour tester diverses interventions susceptibles d'améliorer les résultats scolaires dans l'ouest du Kenya", explique l'Académie.

Mariés à la ville, Abhijit Banerjee et Esther Duflo ont ensuite réalisé des études similaires sur d'autres questions et dans d'autres pays. Leurs méthodes de recherche expérimentale dominent désormais l'économie du développement.

Esther Duflo, 46 ans, professeure d'économie au Massachusetts Institute of Technology (MIT), où exerce également son époux, est l'une des économistes les plus célébrées dans le monde, notamment aux Etats-Unis. Ses travaux lui avaient valu en 2013 d'être choisie par la Maison Blanche pour conseiller le président Barack Obama sur les questions de développement, en siégeant au sein du nouveau Comité pour le développement mondial.

>> Le commentaire de Romain Bardet dans le 12h30:

L'annonce du prix Nobel d'économie à Stockholm.
Karin Wesslen/TT via AP - Keystone
Le 12h30 - Publié le 14 octobre 2019

boi avec agences

Publié le 14 octobre 2019 à 11:58 - Modifié le 15 octobre 2019 à 09:21

Un Nobel ajouté sur le tard

Le prix Nobel d'économie, d'un montant de neuf millions de couronnes suédoises (871'000 euros), a été créé en 1968. Son véritable nom est prix de la Sveriges Riksbank en Sciences économiques à la mémoire d'Alfred Nobel, car il n'avait pas été instauré par Alfred Nobel lui-même, qui "méprisait" cette matière.

Il est le dernier de la saison à être attribué, après les Nobel de médecine, de physique, de chimie, de littérature et de la paix, qui ont été décernés la semaine dernière.