Modifié le 26 août 2019 à 08:29

Jean-Jacques Goldman finalement disponible sur les plateformes musicales

Jean-Jacques Goldman lors du spectacle "Les Enfoirés" en janvier 2014.
Alter Eco - Jean-Jacques Goldman ne marche jamais seul Alter Eco / 2 min. / le 26 août 2019
La discographie complète de Jean-Jacques Goldman est disponible depuis vendredi sur les plateformes musicales comme Deezer ou Spotify. Le chanteur français se refusait jusqu'ici à apparaître sur ces médias en plein essor.

"C'est officiel depuis cette nuit à minuit (...) Jean-Jacques Goldman est disponible en streaming", a indiqué un porte-parole de la plateforme suédoise Spotify. "L'impressionnante discographie de Jean-Jacques Goldman est enfin sur Deezer", s'est réjoui de son côté le média français sur son compte Twitter.

Un des derniers irréductibles

Jean-Jacques Goldman, très engagé pour la défense du droit d'auteur, faisait partie des irréductibles - comme avant lui Francis Cabrel - qui refusaient jusqu'alors de figurer sur les plateformes musicales de streaming.

Depuis des années, le populaire compositeur et interprète, âgé de 67 ans, ne s'exprime pas. Sa dernière apparition remonte à décembre 2018 dans un clip de son ami Patrick Fiori. Le chanteur discret et comptant parmi les personnalités préférées des Français vit à Londres depuis plusieurs années.

L'auteur de "Comme toi" et de "Il suffira d'un signe" n'a sorti aucun album depuis 2001 même s'il a écrit plusieurs chansons pour d'autres artistes.

Le streaming a le vent en poupe

Le streaming continue de porter le marché musical en France. Selon le Snep, principal syndicat des producteurs, 33,3 milliards de titres ont été écoutés en streaming en France sur les six premiers mois de l'année, une hausse de 23% sur un an.

En Suisse, "le segment du streaming est le moteur de la croissance" du marché de la musique (+3,7% à 170 millions de francs), avait annoncé en mars dernier l'association sectorielle des labels de musique suisses Ifpi.

Les ventes de streaming audio et vidéo sur territoire helvétique ont bondi de 36%, contribuant à hauteur de 58% à l'ensemble du marché. Les téléchargements ont par contre chuté de 23% et ne représentent plus que 18% du marché. Côté supports physiques, les ventes de CD et d'autres supports phonographiques ont décliné de 22%, représentant 24% de part de marché.

cab avec afp

Publié le 23 août 2019 à 16:38 - Modifié le 26 août 2019 à 08:29