Modifié le 07 août 2019 à 13:12

Glencore ferme la plus grande mine de cobalt au monde en RDC

Le siège de Glencore à Baar, dans le canton de Zoug.
Glencore ferme la plus grande mine de cobalt du monde en RDC Le 12h30 / 1 min. / le 07 août 2019
Glencore a annoncé mercredi suspendre les activités de la mine de Mutanda, en République démocratique du Congo. L'entreprise zougoise d'extraction et de négoce de matières premières invoque des raisons économiques.

La majorité du cobalt est extrait en République démocratique du Congo, et la mine de Mutanda fournit un cinquième du cobalt mondial. Ce minerai est d'ailleurs considéré comme celui du futur: il est utilisé pour produire des batteries rechargeables et se retrouve donc dans les appareils électroniques - les ordinateurs, les téléphones mobiles - et dans les voitures électriques, dont la production augmente chaque année.

Mais Glencore ferme cette mine pour des raisons économiques. La multinationale suisse présente mercredi des résultats décevants et Mutanda n’est pas rentable.

Augmentation des taxes

Glencore invoque les nouvelles taxes en RDC, qu'il a combattues en vain. Le gouvernement de Kinshasa a en effet fait passer les taxes sur le cobalt de 2 à 10% l'année dernière, car il veut tirer profit lui aussi de ses richesses minières.

Mais il y a un autre facteur majeur qui explique la fermeture de la mine: le prix du cobalt, qui a chuté de 40% cette année.

Le boom des voitures électriques n'a pas eu lieu

Pourquoi le prix du cobalt s’effondre-t-il, alors qu'il s'agit d'un minerai d’avenir? Il y a quelques années, les investisseurs ont misé sur ce minerai, rêvant du boom des voitures électriques. Le prix du cobalt a donc flambé en mars 2018. Son extraction a fortement augmenté, il y a eu une vraie ruée sur le cobalt en RDC... mais le marché des voitures électriques, lui, n’a pas encore explosé. Résultat: la production est plus importante que la demande et les prix s'effondrent.

Mais la situation pourrait changer bientôt. Le prix du cobalt devrait reprendre des couleurs grâce à l'annonce de Glencore. Et le marché des voitures électrique devraient continuer à se développer. D’ailleurs, le géant zougois n’a pas prévu de fermer définitivement sa mine. Il suspend ses activités, à partir de la fin de l’année. Et il pourra la remettre en activité, quand sa rentabilité sera de nouveau assurée.

Sandrine Hochstrasser/jvia

Publié le 07 août 2019 à 13:10 - Modifié le 07 août 2019 à 13:12