Publié le 02 juillet 2019 à 13:30

La Suisse dispose d'assez de logements, mais ils sont mal répartis

Selon une étude de l'Office fédéral du logement, il y a suffisamment de logements en Suisse.
La répartition des logements en Suisse est déséquilibrée Le 12h30 / 1 min. / le 02 juillet 2019
Il y a suffisamment de logements en Suisse, selon une étude de l'Office fédéral du logement (OFL). En moyenne, l'offre a augmenté plus vite l'an dernier que le nombre de ménages. Ce tableau harmonieux cache néanmoins des déséquilibres importants.

Suivant les régions, la situation n'est pas la même. Au Tessin, en Suisse orientale ou au nord-ouest, il n'y a pas trop de difficultés pour trouver un logement. En revanche, il faudra plus de détermination et de patience pour un appartement dans l'Arc lémanique ou dans la région de Zurich, où la demande dépasse toujours l'offre.

Un déséquilibre existe également entre le marché locatif - qui se détend globalement - et le marché de la propriété. Cette tendance s'observe depuis quelques années déjà, mais l'écart se creuse.

Secteur locatif privilégié

Cette évolution s'explique par différents facteurs. Premièrement, la construction se recentre sur le secteur locatif. Les investisseurs préfèrent nettement se concentrer sur ce type de logements.

Ensuite, l'immigration s'est montrée modérée en 2018 et, finalement, les taux d'intérêt bas rendent les velléités d'achat davantage concrétisables.

Conséquence logique de tout cela: sur le marché locatif, l'offre est légèrement excédentaire. Alors que sur le marché de la propriété, la demande est beaucoup trop élevée par rapport aux biens disponibles. Selon l'OFL, l'offre est même insuffisante pour tous les segments de prix.

L'accès à la propriété est donc de plus en plus difficile pour une part grandissante de la population. Avec 38%, il faut savoir que le taux de propriétaires est en légère baisse par rapport à il y a cinq ans.

Cléa Favre

Publié le 02 juillet 2019 à 13:30