Modifié

Google se dit prêt à payer davantage d'impôts hors des Etats-Unis

Le logo de Google dans les locaux du groupe à Berlin. [Hayoung Jeon - EPA]
Google se dit prêt à payer davantage d'impôts hors des Etats-Unis / Le Journal horaire / 27 sec. / le 28 juin 2019
Google s'est déclaré jeudi favorable à un accord international prévoyant que les multinationales paient davantage d'impôts dans les pays où elles génèrent leur chiffre d'affaires. Cela signifiera verser moins d'impôts aux Etats-Unis, a averti le groupe.

"L'impôt sur les sociétés est un moyen important pour les entreprises d'apporter leur contribution aux pays et aux communautés dans lesquels elles font des affaires, et nous aimerions voir un environnement fiscal que les gens considèrent raisonnable et approprié", écrit Karan Bhatia, un haut responsable du géant américain, dans un blog.

Plusieurs ministres des finances du G20 s'étaient réunis au début juin pour poser les bases d'un accord sur la taxation internationale des géants du numérique.

Davantage d'impôts hors des Etats-Unis

Google a souligné qu'une telle évolution de la taxation signifierait que les géants de la Silicon Valley paieront moins d'impôts aux Etats-Unis et davantage ailleurs. Son taux d'imposition mondial ressort à 23% en moyenne sur les dix dernières années, principalement aux Etats-Unis, soit en ligne avec les 23,7% des pays de l'OCDE.

"Nous ne sommes pas les seuls à payer la majeure partie de notre impôt sur les sociétés dans notre pays d'origine", relève Karan Bhatia. Mais sans accord international en la matière, "des pays pourraient imposer des taxes unilatérales discriminatoires à des entreprises étrangères dans différents secteurs".

ats/jvia

Publié Modifié