Modifié le 12 avril 2019 à 20:50

Le constructeur de trains Stadler Rail réussit avec brio son entrée en bourse

Bond historique pour l'action de Stadler rail lors de son entrée en bourse
Bond historique pour l'action de Stadler rail lors de son entrée en bourse 19h30 / 2 min. / le 12 avril 2019
Le constructeur de trains suisse Stadler Rail a rencontré un vif succès vendredi pour son entrée en bourse. C'est une étape de taille pour cette entreprise emblématique en Suisse, 30 ans après son rachat par Peter Spuhler.

A la faveur d'un prix d'émission de l'action du fabricant thurgovien de matériel ferroviaire à 38 francs, dans le haut de la fourchette de 36 à 39 francs, le volume de placement s'est hissé à 1,33 milliard, portant la capitalisation boursière de l'entreprise à 3,8 milliards.

Dans le cadre de l'offre de base, sursouscrite à plusieurs reprises, Stadler Rail a placé 35 millions de titres, a précisé l'entreprise. A ceux-ci, viennent s'ajouter 5,25 millions d'actions réservées aux banques en charge de l'opération via l'option dite de surallocation. La part des actions détenues par le public se montera à 38,16%, ou 43,41% après exercice de l'option de surallocation dans son intégralité.

Opération très attendue

Peter Spuhler, président du conseil d'administration et principal propriétaire de l'entreprise qu'il avait acquise en 1989, voit désormais sa participation se réduire de 80% à environ 40%. L'ex-conseiller national (UDC/TG) entend demeurer l'actionnaire de référence de Stadler Rail et continuera d'en assumer la présidence de l'organe de surveillance.

Très attendue, l'opération, la plus importante en Europe depuis le début de l'année selon la Bourse suisse, a suscité un vif intérêt dès son annonce le 19 mars, les courtiers évoquant depuis plusieurs jours une demande soutenue. Alors que l'entreprise a aussi distillé les bonnes nouvelles, notamment une commande record de près de 600 millions aux Etats-Unis, la fourchette du prix d'émission, fixée dans un premier temps entre 33 et 41 francs par titre, s'est vue finalement resserrée entre 36 à 39 francs.

Près de 8500 employés

En 1989, Peter Spuhler s’empare de la maison Stadler Fahrzeuge S.A., à Bussnang, en Thurgovie. L'entreprise est alors en mains de sa belle-mère Irma Stadler et compte 18 collaborateurs. Aujourd’hui le groupe emploie 8500 personnes à travers le monde. L’an dernier, ses revenus ont atteint 2 milliards de francs.

C’est dire le chemin parcouru par Stadler dont le matériel roule dans 41 pays, une société intimement liée à Peter Spuhler, ancien joueur de hockey, lui qui a laissé, début 2018, sa casquette de directeur tout en restant président du conseil d'administration.

L’entreprise présente son entrée en bourse comme un moyen de renforcer sa position alors que le marché est en pleine consolidation pour faire face notamment au chinois CRRC, numéro 1 mondial absolu du rail.

Romain Bardet/pym

Publié le 12 avril 2019 à 09:24 - Modifié le 12 avril 2019 à 20:50