Modifié

Le géant de la pharmaceutique Novartis espionne des actionnaires

La SRF révèle que Novartis ne respecte pas le secret du vote de ses actionnaires. Une pratique légale selon l'entreprise [RTS]
La SRF révèle que Novartis ne respecte pas le secret du vote de ses actionnaires. Une pratique légale selon l'entreprise / 19h30 / 2 min. / le 27 mars 2019
Le secret du vote des actionnaires est mis à mal par Novartis. Ceux qui ne peuvent se rendre à l'assemblée générale peuvent envoyer leurs intentions de vote au représentant indépendant des actionnaires. L'émission Rundschau de SRF a constaté que ces courriers arrivent directement chez Novartis, où ils sont dépouillés.

Des émetteurs GPS ont été introduits pour un reportage par un journaliste de "Rundschau" (SRF) dans des courriers destinés à Peter Andreas Zahn, avocat bâlois et élu à la dernière Assemblée générale, représentant indépendant des actionnaires.

Les GPS ont permis de constater que ces envois arrivent directement chez Novartis, où ils sont ouverts par des personnes engagées par le groupe.

Violation du secret du vote

Le dépouillement des votes effectué, le résultat est communiqué au conseil d'administration de Novartis.

Une démarche hautement problématique car les dirigeants de la société peuvent ainsi effectuer d'ultimes concessions à de gros actionnaires afin de faire accepter des propositions qui risquent d'être refusées à l'Assemblée générale.

Le cas Credit Suisse

Les conséquences de cet "espionnage" du vote des actionnaires peuvent être importantes.

Contactée par la RTS, la fondation Ethos rappelle qu'il y a 2 ans le conseil d'administration de Credit Suisse avait annoncé quelques jours avant l'assemblée générale renoncer aux bonus.  Une mesure qui avait permis de calmer certains actionnaires et de faire accepter, de justesse, les différents votes à l'ordre du jour.

Une décision qui tend à prouver que le groupe avait également connaissance des votes des actionnaires.

>> Le directeur d'Ethos, Vincent Kaufmann, réagit à ces révélations:

Le directeur d'Ethos, Vincent Kaufmann, réagit aux révélations sur Novartis. [RTS]
Le directeur d'Ethos, Vincent Kaufmann, réagit aux révélations sur Novartis / L'actu en vidéo / 1 min. / le 27 mars 2019

Nicolas Rossé avec Rundschau

Publié Modifié