Modifié

Un nouveau centre ultra-moderne pour Nespresso

Le nouveau centre emploiera 340 personnes dans un premier temps. [Keystone]
Le nouveau centre emploiera 340 personnes dans un premier temps. [Keystone]
Nestlé a inauguré mercredi en présence de la conseillère fédérale Doris Leuthard son deuxième centre de production et de distribution Nespresso à Avenches (VD). Pas moins de 4,8 milliards de capsules seront produites par 340 personnes chaque année.

Le site emploiera quelque 340 personnes d'ici la fin de l'année,
avec une perspective de passer même à 600 employés fin 2012 vu la
possibilité de doubler la production de capsules. Le géant mondial
de l'agro-alimentaire a investi 300 millions de francs dans son
nouveau site.

Pour la région, le canton de Vaud et la Suisse, l'installation
de Nespresso à Avenches est «une aubaine», sont venus souligner à
tour de rôle le syndic du lieu Jean-François Mathier, le conseiller
d'Etat vaudois Jean-Claude Mermoud et la conseillère fédérale Doris
Leuthard.

Doris Leuthard a pu savourer son café dans le nouveau centre. [Keystone]Doris Leuthard a pu savourer son café dans le nouveau centre. [Keystone] Le Conseil fédéral «s'engage pour la
place industrielle», a affirmé la ministre de l'économie,
regrettant au passage l'absence de «George», allusion à l'acteur
américain George Clooney devenu symbole publicitaire de la marque.
Le syndic d'Avenches a dit sa «fierté» de pouvoir accueillir
l'entreprise dans sa région. «C'est comme dans un rêve», a raconté
Jean-François Mathier.



Filant la métaphore historique, Jean-Claude Mermoud a parlé du
développement de Nespresso comme celui de l'Empire romain, «sans le
déclin qui a suivi», a-t-il espéré. Pour le conseiller d'Etat
vaudois, le choix d'Avenches est non seulement une chance
extraordinaire pour la région.

Success story

La «success story» de Nespresso semble avoir encore de beaux
jours devant elle. Le CEO Richard Girardot a clairement laissé
entendre que d'ici 4 ou 5 ans un troisième centre, qui s'ajouterait
à Orbe et Avenches, pourrait être construit, dans un endroit pas
encore défini.



Nespresso a «deux ans d'avance» par rapport à ses prévisions de
développement.



Interrogé sur le problème environnemental posé par les capsules en
aluminium, le responsable a donné la Suisse en exemple où 63% des
petits cônes sont recyclés. «Il fait qu'on fasse encore mieux»,
a-t-il admis en annonçant que le système de récupération était en
train d'être mis en service en France et en Espagne.



ats/cab

Publié Modifié

Nespresso épargné par la crise

«Nous souffrons assez peu de la crise», a affirmé Richard Girardot. «Nespresso est en bonne santé, nous gérons la crise», a déclaré mercredi le CEO de Nespresso avant l'inauguration en grande pompe du centre de production et de distribution.

Richard Girardot a reconnu «quelques difficultés fin 2008» aux Etats-Unis «avec une croissance plus faible qu'avant», mais il a souligné que 90% des affaires Nespresso étaient réalisées en Europe.

Nespresso continuera à afficher une croissance à deux chiffres, a assuré le responsable.

Chaque minute, plus de 8000 tasses de café Nespresso sont bues dans le monde (868 en 2000), a-t-il donné comme exemple du «succès fantastique» de cette marque et de cette formule.

Une croissance phénoménale

Fondé en 1986, Nespresso a connu ces dernières années une envolée phénoménale, avec une croissance de 50% en 2006 par exemple.

La marque fait partie des produits haut de gamme de Nestlé, «un petit luxe que l'on peut se permettre même en temps de crise», a commenté Petraea Heynike, directrice générale chez Nestlé.

Le club des amateurs de Grands crus compte 7 millions de membres, avec des ventes dépassant les 2 milliards de francs.