Publié le 15 mars 2019 à 11:19

Rémunération stable à 14 millions de francs pour le patron d'UBS en 2018

Le CEO d'UBS Sergio Ermotti.
Le directeur général d'UBS Sergio Ermotti a perçu l'année dernière une rémunération de 14,1 millions de francs Le Journal horaire / 1 min. / le 15 mars 2019
Sergio Ermotti a perçu l'année dernière une rémunération stable en comparaison avec 2017, selon le rapport annuel d'UBS publié vendredi. Le patron du numéro un bancaire suisse a touché une somme totale de 14,1 millions de francs.

Le salaire de Sergio Ermotti comprend toujours une part fixe de 2,5 millions de francs, à laquelle il faut ajouter différentes rémunérations récurrentes de 0,3 million. La part variable a atteint 11,3 millions, à comparer aux 11,4 millions de 2017, précise le document.

Sergio Ermotti a dépassé les attentes du conseil d'administration, affirme le président Axel Weber dans le rapport.

La rémunération de l'ensemble de la direction d'UBS a atteint 100,8 millions de francs, contre 99,9 millions en 2017.

13,5 millions en jetons de présence

Au conseil d'administration, Axel Weber a touché une indemnisation de 6 millions de francs, stable sur un an. Les jetons de présence perçus pour 2018 par tous les administrateurs se sont élevés à 13,5 millions.

ats/oang

Publié le 15 mars 2019 à 11:19

Bénéfices revus à la baisse

Condamnée à une amende historique en France à fin février, UBS a dû revoir sa copie pour l'année 2018.

Le numéro un bancaire helvétique a constitué de nouvelles provisions suite à ses déboires judiciaires, avec un impact sur les bénéfices.

Le bénéfice net 2018 a été corrigé à la baisse de près de 400 millions par rapport au résultat initialement annoncé en janvier, à quelque 4,5 milliards de francs, selon les indications fournies vendredi dans le rapport annuel. Le dividende, de 70 centimes par action, demeure inchangé.