Publié le 14 mars 2019 à 20:41

Les prévisions de croissance pour 2019 sont revues à la baisse

Des billets de banque suisses.
Les prévisions de croissance pour 2019 sont revues à la baisse Le Journal horaire / 27 sec. / le 14 mars 2019
Le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) a nettement réduit jeudi ses prévisions de croissance pour l'économie suisse en 2019. Les économistes tablent désormais sur un produit intérieur en hausse de seulement 1,1%, au lieu de 1,5% précédemment attendu.

Le ralentissement de la conjoncture mondiale a amené le Seco à revoir en baisse ses attentes en matière de croissance économique dans la Confédération, a-t-il expliqué dans un communiqué.

"Au deuxième semestre 2018, la conjoncture s'est nettement ralentie en Suisse". L'économie mondiale et le commerce international ont perdu en dynamisme, ce qui a freiné le commerce extérieur suisse, tandis que la demande intérieure "n'a pas livré d'impulsions à la croissance", avec notamment un net ralentissement de investissements.

Un taux de chômage stable attendu

Pour l'année suivante, la progression du PIB a été maintenue à 1,7%. "Les perspectives se sont considérablement assombries en Europe notamment, et les prévisions de croissance pour l'Allemagne, principal partenaire commercial de la Suisse, ont été nettement revues à la baisse", a cependant averti le Seco.

L'inflation ne devrait pas présenter de problème et rester nettement en dessous de la barre des 2% visée par la Banque nationale suisse. L'accélération des prix est attendue à 0,4% cette année, contre 0,5% dans les précédentes prévisions. Idem pour 2020, où l'inflation devrait afficher 0,6% (précédemment 0,7%).

En matière d'emploi, les économistes tablent sur un taux de chômage de 2,4% en 2019, un niveau inchangé par rapport aux précédentes prévisions de décembre dernier.

ats/boi

Publié le 14 mars 2019 à 20:41