Modifié le 30 janvier 2019 à 15:19

Croissance de 3% pour Novartis, qui se prépare au tumulte du Brexit

Le logo du groupe pharmaceutique bâlois Novartis sur l'un de ses bâtiments en Suisse.
Novartis prend des mesures pour se préparer à un Brexit sans accord Le 12h30 / 1 min. / le 30 janvier 2019
Novartis se porte bien, avec plus de 50 milliards de chiffre d'affaires en 2018 et un bénéfice net de plus de 12 milliards de francs. Le groupe pharmaceutique suisse se prépare toutefois aux incertitudes entourant le marché britannique.

Novartis, qui a enregistré une croissance de 3% l'an dernier (lire encadré), a pris des mesures pour se protéger d'un potentiel Brexit sans accord. Car si le Royaume-Uni sort de l'Union européenne sans accord, il devra revoir toute son administration douanière, ce qui risque de freiner temporairement les importations de médicaments.

La multinationale basée à Bâle a donc encouragé les hôpitaux à faire des stocks, comme l'a expliqué le directeur général Vasant Narasimhan à la SRF. "En cas de no-deal, on veut s'assurer qu'il y ait une clarté dans la manière dont les médicaments vont passer la frontière, dans un sens ou dans l'autre", explique-t-il. "On veut éviter que des patients britanniques soient privés de leurs traitements. Et là, le temps peut vraiment leur être compté."

Homologation des médicaments

L'entreprise a donc encouragé les hôpitaux à prendre des précautions. "Espérons qu'on n'en arrive pas là, mais c'est un sujet que nous avons abordé avec nos clients britanniques", indique Vasant Narasimhan.

>> Lire aussi: Novartis stocke des médicaments au Royaume-Uni en prévision du Brexit

Novartis se dit également inquiète au sujet de l'homologation de médicaments. Pour le moment, le Royaume-Unis profite du système européen de reconnaissance des médicaments. Mais s'il quitte l'Union européenne, il devra mettre en place ses propres règles. Novartis est donc en discussion avec le gouvernement britannique pour clarifier ce point.

Joëlle Cachin/kkub

Publié le 30 janvier 2019 à 13:04 - Modifié le 30 janvier 2019 à 15:19

Cap des 50 milliards de chiffre d'affaires franchi

Le laboratoire Novartis a franchi l'an dernier le cap des 50 milliards de dollars de chiffre d'affaires, grâce à une croissance de 3% à 51,90 milliards (presque autant en francs). Le bénéfice net s'est envolé de près de deux tiers à 12,61 milliard, sous l'effet des mutations opérées dans le portefeuille de la multinationale. Tant les recettes que la rentabilité sont toutefois demeurées en deçà des attentes.

L'excédent d'exploitation (Ebit) a essuyé un recul de 5% à 8,17 milliards, sous l'effet notamment d'un tassement de 37% sur le dernier trimestre. L'Ebit de base - apuré de tout élément jugé exceptionnel - a progressé de 8% à 13,82 milliards et le bénéfice net de base de 5% à 11,94 milliards.