Modifié

UBS paie 68 millions de dollars à 40 Etats américains pour l'affaire du Libor

Un immeuble d'UBS au coeur de New York. [Mark Lennihan - AP/Keystone]
UBS paie 68 millions à 40 Etats américains / Le Journal horaire / 22 sec. / le 22 décembre 2018
La banque suisse UBS a accepté vendredi de verser 68 millions de dollars à 40 Etats américains. L'établissement veut ainsi mettre un terme à une procédure visant à déterminer son rôle dans la manipulation du taux d'intérêt Libor.

Il s'agit du dernier arrangement en date dans cette affaire. Le London Interbank Offered Rate s'est retrouvé en 2012 au coeur d'un scandale de manipulation financière impliquant plusieurs grands établissements, dont UBS. Ces banques ont été depuis sanctionnées avec de lourdes amendes pour s'être concertées. UBS a ainsi déjà payé plus de 1,5 milliard de dollars aux autorités américaines et européennes.

Cette fois, la banque suisse a dû s'accorder avec quarante procureurs, représentant autant d'Etats américains, comme l'avaient fait avant elle, les banques britannique Barclays, allemande Deutsche Bank et américaine CitiBank pour un montant total de 500 millions de dollars.

"Profits injustes"

Le Libor, établi quotidiennement à Londres, sert de référence pour évaluer une myriade d'instruments financiers allant de l'hypothèque aux cartes de crédit. "Nos investigations multipartites se poursuivront afin que toutes les banques impliquées répondent de leurs actions qui ont fait du tort aux consommateurs du Connecticut et de tout le pays ", a déclaré George Jepsen, procureur général de cet Etat américain.

"UBS a tiré des millions de profits injustes en se conduisant de manière frauduleuse", a fait savoir son homologue de New York Barbara Underwood. Et d'ajouter: "Les comportements manipulateurs ou frauduleux qui minent l'intégrité de nos marchés financiers ne seront pas tolérés".

ats/gma

Publié Modifié