Modifié

Le groupe MCH renonce à l'organisation du Comptoir suisse

Grégoire Junod, syndic PS de Lausanne. [Cyril Zingaro - KEYSTONE]
Fin du Comptoir suisse: interview de Grégoire Junod, syndic de Lausanne / Le 12h30 / 1 min. / le 20 novembre 2018
L'organisateur de foires et d'événements MCH Group annonce mardi sa décision de renoncer à organiser le Comptoir suisse à Lausanne et la foire Züspa à Zurich. Le groupe veut mieux répondre à l'évolution du marché.

"Cette décision confirme les réflexions initiées en octobre dernier, après la tenue de la 99e édition du Comptoir Suisse et de la 70e Züspa, qui auront constitué chacune la dernière dans leur format actuel", précise le groupe dans un communiqué.

Un "événement national" différent dès 2020

MCH indique "évaluer un nouveau concept innovant afin de répondre à "l'évolution du marché". Il veut proposer un concept d'événement national "qui pourrait dès 2020 occuper ses sites de Lausanne, Bâle et Zurich". A ce stade, les contours de ce projet restent cependant flous.

Fin juin, le groupe avait déjà fait savoir que la Muba (Mustermesse Basel), événement emblématique de Bâle, organisera sa dernière édition du 8 au 17 février 2019, mettant un terme à 103 années d'existence.

Baselworld aussi sous pression

Organisateur notamment du salon horloger Baselworld et du salon d'art Art Basel, MCH se trouve sous pression. Swatch, l'un des plus importants exposants de l'événement bâlois dédié aux montres, avait annoncé à fin juillet se retirer. L'horloger a été suivi par d'autres exposants, qui critiquent le format et les coûts liés à Baselworld.

MCH a réagi début novembre, disant entamer une restructuration pour faire face aux défis auxquels le secteur des salons est exposé. Outre les économies déjà réalisées, la direction prendra d'autres mesures et veut rationnaliser l'organisation et mieux prioriser les investissements.

ats/oang

Publié Modifié

Lausanne et le canton de Vaud "regrettent"

Depuis plusieurs années, la fréquentation de la grande foire lausannoise était en baisse. Lors de sa dernière édition, en septembre, elle avait littéralement chuté en accueillant 61'000 visiteurs contre pas loin de 1,1 million encore en 1986.

Le site de Beaulieu, qui héberge le Comptoir suisse, se prépare par ailleurs à une grande mutation et ses halles Nord vont être abandonnées.

La Ville de Lausanne et le canton de Vaud prennent acte avec regrets de cette décision qui "résulte d’une évolution du commerce qui affecte toutes les foires généralistes". Les deux partenaires de la manifestation réaffirment cependant leur souhait de voir un nouvel événement émerger à Beaulieu.