Quinze minutes

Publié le 25 juin 2018 à 09:11 - Modifié le 30 juin 2018 à 14:57

Vintimille, symbole d’une Europe dans l’impasse face à la crise migratoire

La crise migratoire en Europe semble sans fin. Un sommet de l'UE se tient les 28 et 29 juin à Bruxelles mais les pays européens sont plus divisés que jamais. Les tensions entre la France et l’Italie sont montées d’un cran autour du sort du bateau de réfugiés L’Aquarius.

Pourtant, des centaines de migrants espèrent toujours poursuivre leur route vers le nord. C’est le cas à Vintimille, en Italie, où la frontière a été fermée par la France depuis trois ans.

Est-il plus risqué aujourd’hui pour les migrants de passer la frontière? Comment les tensions sont-elles vécues par les organismes d’entraide et par les habitants de la ville italienne?

  • Le reportage

    Vintimille, symbole d’une Europe dans l’impasse

    A Ventimille, les migrants sont arrêtés par les policiers français à la frontière.
    Roland Macri - AFP
    Quinze minutes - Publié le 30 juin 2018

  • Un accord sur les migrations

    Les dirigeants européens s'entendent

    Après des heures de négociations, les dirigeants de l'Union européenne réunis à Bruxelles ont trouvé un accord sur la question des migrations, a annoncé vendredi matin Donald Tusk, le président du Conseil européen.

    Les Vingt-huit ont décidé de renforcer leurs frontières extérieures, notamment en augmentant les aides à destination de la Turquie et de l'Afrique du Nord, afin d'éviter de renouer avec des flux comparables à ceux que l'Europe avait enregistré en 2015.

    La piste de l'instauration de "centres d'accueil" situés hors du territoire européen sera explorée.

    >> Lire: Un accord sur les migrations a été trouvé au sommet de l'Union européenne

    >> Un nouvel accord européen qui complique la tâche des ONG opérant en mer

    Le navire "Aquarius" de l'ONG SOS Méditerranée, photographié à son arrivée au port de Marseille le 29 juin 2018.
    Guillaume Horcajuelo - Keystone
    Le 12h30 - Publié le 30 juin 2018

  • Population locale et migrants

    La cohabitation est houleuse

    Touristes ou migrants, deux mondes parallèles se côtoient aux abords de la plage sans véritablement se porter attention.

    Dans la ville, toutefois, les tensions sont profondes entre la population locale et les migrants.

    À Vintimille, des centaines de migrants sont bloqués à quelques kilomètres de la France.
    Zoé Decker - RTS
    Tout un monde - Publié le 29 juin 2018

  • A la frontière de Vintimille

    Reportage

    La crise migratoire est le thème majeur du sommet européen qui s'ouvre jeudi 28 juin à Bruxelles.

    Symbole d'une Europe dans l'impasse, le point de passage de Vintimille, entre la France et l'Italie, voit des dizaines de migrants se faire refouler quotidiennement.

    Distribution de repas aux réfugiés sous un pont à Vintimille, en Italie.
    Zoé Decker - RTS
    La Matinale - Publié le 28 juin 2018

  • Mineurs non-accompagnés

    Attention toute particulière des ONG

    A Menton (F), à la frontière franco-italienne, les ONG portent une attention particulière aux mineurs non accompagnés. Elles dénoncent notamment le fait que les gardes-frontières modifient la date de naissance des jeunes migrants, pour pouvoir les refouler côté italien.

    Des personnes migrantes, encadrées par des policiers, près de la frontière franco-italienne.
    Zoé Decker - RTS
    La Matinale - Publié le 27 juin 2018

  • ONG en Méditerranée

    Rome veut les tenir à l'écart

    Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a sommé dimanche 24 juin les ONG internationales de se tenir à l'écart des opérations de secours de migrants en Méditerranée. Il leur a intimé de laisser les garde-côtes libyens se charger de cette tâche.

    >> Lire: L'Italie demande aux ONG de ne pas secourir les migrants en Méditerranée

  • Avant le sommet européen

    Réunion "informelle" à 16

    Lors d'un mini-sommet de crise dimanche 24 juin à Bruxelles , l'Allemagne et la France ont appelé à des accords pour répondre au défi migratoire, et ce sans attendre un consensus de tous les pays de l'Union européenne (UE). L'Italie a fait une proposition.

    >> Lire: Faute de consensus, les Européens envisagent des accords bilatéraux sur les migrants

  • Quinze minutes sur Twitter

    Suivez le fil #15RTS

  • Quinze minutes sur Facebook

    Retrouvez les publications sur la page "bleue" de l'émission

  • Les archives

    Les précédents reportages de Quinze minutes