Quinze minutes

Publié le 28 août 2017 - Modifié le 27 septembre 2017

Les Syriens d'Allemagne, deux ans après "Wir schaffen das"

"Wir schaffen das": il y a deux ans cette semaine, Angela Merkel énonçait cette phrase résumant l'esprit volontariste de l'Allemagne en pleine crise des réfugiés. Le pays en a accueilli plus d'un million, pour la plupart Syriens. Mais arrive-t-il à les intégrer, à leur donner non seulement la protection mais des perspectives d'avenir? Cette question continue à faire débat avant les élections fédérales allemandes du 24 septembre.

Quinze minutes l'aborde cette semaine à travers les expériences de trois des jeunes Syriens que Nicolae Schiau avait suivis en 2015 dans sa série Exils.

  • Le reportage

    Les Syriens d'Allemagne, deux ans après "Wir schaffen das"

    Ali et Youssef à Nordhorn, en Allemagne.
    Quinze minutes - Publié le 02 septembre 2017

  • Ali et Youssef

    L’intégration reste compliquée

    Ali et Youssef faisaient partie du groupe de jeunes que Nicolae Schiau avait suivi sur la route des réfugiés dans sa série de reportages Exils.

     

    Depuis 4 mois, les deux frères vivent ici à Hanovre, où ils partagent une petite maison en banlieue avec trois autres Syriens.

     

    Ali et Youssef à Nordhorn, en Allemagne.
    Tout un monde - Publié le 31 août 2017

  • Postam

    Bilan de l’intégration des réfugiés

    Si des efforts considérables ont été faits par les autorités de Postdam, près de Berlin, pour intégrer les réfugiés, le bilan reste en demi-teinte.

     

    Le point avec Magdoena Krasnick, responsable de la migration et de l'intégration de Potsdam, et Jörg Bindheim, responsable des réfugiés.

     

    Magdoena Krasnick, responsable de la migration et de l'intégration de Potsdam, et Jörg Bindheim, responsable des réfugiés.
    La Matinale - Publié le 31 août 2017

  • Jamal

    L'intégration par les études

    Ce jeune Syrien faisait partie du groupe de Raqa que Nicolae Schiau avait suivi sur la route des réfugiés dans sa série de reportages Exils.

     

    Il voulait faire des études en Allemagne et il va y parvenir puisqu'il commencera en janvier prochain un bachelor en IT Engineering (informatique).

     

    Quinze Minutes - Le reportage de la rédaction
    La Matinale - Publié le 28 août 2017

  • Le fil Twitter

    Le suivi du hashtag #15RTS

  • Les archives

    Les précédents reportages de Quinze minutes