Modifié le 07 septembre 2015 à 13:57

La gauche neuchâteloise unie pour les élections fédérales

Denis de la Reussille, président du POP neuchâtelois.
La gauche neuchâteloise s'unit pour les fédérales Le 12h30 / 1 min. / le 07 septembre 2015
La gauche neuchâteloise se présentera unie aux élections fédérales du 18 octobre. Les listes du Parti socialiste, du POP et des Verts seront ainsi apparentées, aussi bien pour le National que pour les Etats.

A La Chaux-de-Fonds lundi matin, l'heure était à l'union des forces de gauche, avec deux représentants de chaque formation, et ce malgré quelques divergences sur l'action du Conseil d'Etat à majorité socialiste. Ils ont demandé aux journalistes de distinguer le niveau cantonal du niveau fédéral.

Car sur le plan cantonal, il y a quelques mois, une assemblée des militants POP avait exclu un apparentement avec le Parti socialiste pour les élections neuchâteloises de 2017, notamment en raison de leur déception face aux agissements du gouvernement.

Valeurs communes

Mais l'enjeu des fédérales est différent. Il s'agit là de faire valoir des valeurs communes, d'offrir des alternatives à un système néolibéral défendu par une droite soumise aux dérives clientélistes, dit en substance l'union de la gauche.

Pour le conseiller aux Etats socialiste Didier Barberat, il faut notamment inciter les entreprises à engager des personnes qui travaillent en Suisse, défendre la mise en vigueur de la lex Weber ou encore se battre pour une AVS forte et redonner le pouvoir aux élus face aux lobbyistes.

Roger Guignard/gchi

Publié le 07 septembre 2015 à 12:51 - Modifié le 07 septembre 2015 à 13:57