Modifié

Lexique pour mieux comprendre la nuit électorale américaine

Une journée décisive pour les Etats-Unis. [Larry Downing - Reuters]
Une journée décisive pour les Etats-Unis. [Larry Downing - Reuters]
"Swing State", Grands électeurs, ticket ou canard boiteux... explication des termes qui apparaissent fréquemment dans la présidentielle américaine.

Blue State et Red State

Sur les cartes électorales, un Etat bleu est acquis à la cause démocrate (par exemple New York, la Californie ou l'Illinois). Un Etat rouge contient un électorat à majorité républicain (Texas, Louisiane, Oklahoma,...).

Swing State, Purple State ou Etat pivot

Les "Swing State" ou "Etats-pivots" sont les États les plus incertains du scrutin. Ils sont âprement disputés par les deux camps et sont susceptibles de basculer d’un côté ou de l’autre. Et ils sont d’autant plus courtisés s’ils représentent un grand nombre de grands électeurs. En 2012, ils sont au nombre de 11 et se retrouvent dans trois régions: le Sud-Ouest avec le Colorado et le Nevada, les Grands Lacs avec l'Ohio, la Pennsylvanie, le Michigan, le Wisconsin, l'Iowa et le New Hampshire et le Sud-Est avec la Virginie, la Caroline du Nord et la Floride. Ce dernier Etat est le "Swing State" parfait avec deux votes républicains et deux votes Le village cherokee, en Caroline du nord, vit grâce au tourisme. Un équilibre difficile à trouver avec la tradition. [Frédéric Pfyffer - RTS]Le village cherokee, en Caroline du nord, vit grâce au tourisme. Un équilibre difficile à trouver avec la tradition. [Frédéric Pfyffer - RTS]démocrates lors des quatre dernier scrutin.

Collège électoral

Même si la notion de "collège électoral" n’est pas mentionnée dans la Constitution, c’est sous cette dénomination que l’on désigne les 538 grands électeurs qui vont devoir élire le président.

Grands électeurs

La présidentielle américaine étant une élection au suffage indirect, elle requiert le passage par des Grands électeurs. Elus par le peuple américain le premier mardi de novembre, ceux-ci désignent en décembre le président et le vice-président. Ils sont eux-mêmes élus au scrutin de liste majoritaire à un tour à l’exception de ceux du Maine et du Nebraska, dont le mode de scrutin se rapproche plus de la représentation proportionnelle. Leur nombre varie en fonction de la population des États et correspond au nombre d'élus au Congrès. Le plus peuplé, la Californie,  dispose de 55 grands électeurs, les Etats les plus petits de 3.

Bellwether State ou Etat baromètre

Un "Bellwether State" ou "Etat baromètre" vote d'élection en élection pour le candidat qui remporte finalement la présidence. Sa population est censée représenter toute la diversité du pays. Traditionnellement, le Missouri était le "bellwether state" par excellence, mais John McCain l'a remporté en 2008 sans gagner la Maison Blanche. Avec une seule erreur depuis 100 ans, le Nevada est devenu l'Etat le plus fiable. On dit également que l'Ohio est un baromètre, malgré ses deux erreurs en 1944 et 1960.

Mandat

Le mandat du président est de quatre ans. Initialement renouvelable indéfiniment, il est, depuis l’adoption du 22e amendement à la constitution en 1951, renouvelable une seule fois.

Ticket et colistier

Le président et son vice-président (qui lui succède en cas de décès ou de démission) sont élus en même temps. Le candidat à la présidence choisit donc un colistier, qui fait partie de la même liste électorale, le ticket. En cas de victoire, le président désigne généralement son colistier comme vice-président. Barack Obama a choisi Joe Biden et Mitt Romney Paul Ryan.

Third party candidate

Tout pour mieux comprendre le scrutin présidentiel. [Charlie Neibergall - Keystone]Tout pour mieux comprendre le scrutin présidentiel. [Charlie Neibergall - Keystone]Un "Third party candidate" ou candidat d'un troisième parti est un candidat à la présidence qui n'appartient ni au parti démocrate ni au parti républicain. Aucun d'entre eux n'a jamais gagné une présidentielle mais leur présence peut peser sur le résultat final, remportant parfois jusqu'à 20% des voix (18,9% par exemple pour le milliardaire Ross Perot en 1992). Cette année, on compte une dizaine de "third party candidates", mais le plus populaire, le libertarien Gary Johnson, n'est crédité que de 1 à 5% des voix et ne devrait pas peser dans le résultat final.

Too close to call

"Too close to call", littéralement "trop serré pour annoncer". Il est fort probable que cette expression soit fortement utilisée durant la nuit électorale. Quand l’écart est jugé significatif, la victoire est attribué à un candidat ("call the election"). Dans le cas contraire,le vote est qualifié de "too close to call", de bataille serrée.

Commission fédérale électorale ou FEC

La commission électorale fédérale n'a pas pour tâche de veiller au bon fonctionnement du scrutin, mais de surveiller le respect de la loi concernant le financement des élections. La FEC publie les détails des dépenses de campagne des candidats et la liste de tous leurs donateurs. La supervision du vote relève uniquement des autorités de chaque Etat.

Lame duck ou canard boiteux

Le président en exercice qui a perdu les élections ou qui n’était pas rééligible reste en poste le temps de la transition, c'est-à-dire entre l’élection en novembre et la passation des pouvoirs en janvier pour assurer la continuité du gouvernement.

"Concession call" et le "Concession speach"

Le perdant de l'élection va admettre sa défaite au cours de deux actes traditionnels. Tout d'abord, il appelle personnellement son adversaire pour le féliciter de sa victoire, c'est le "concession call". Ensuite, il tient un discours devant ses partisans pour reconnaître la légitimité du nouveau président.

Frédéric Boillat

Publié Modifié

Les Etats-Unis en chiffres

Population: 314,7 millions d'habitants (chiffres du Bureau du recensement des Etats-Unis).

Composition: 63,7% de blancs, 17% de latinos, 14% de noirs, 5,6% d'Asiatiques.

Superficie: 9.629.047 km2 (4e rang mondial).

Capitale fédérale: Washington, DC (617'000 habitants, 5,6 millions pour l'agglomération).

Villes principales: New York (8,2 millions d'habitants), Los Angeles (3,8 millions), Chicago (2,7 millions), Houston (2,1 millions), Philadelphie (1,5 million), Phoenix (1,4 million), San Diego (1,3 million).

Langue(s) officielle(s): pas de langue officielle. L'anglais est la langue maternelle de 80% de la population (12% pour l'espagnol).

Espérance de vie: 76 ans pour les hommes; 81 ans pour les femmes.

Taux d'alphabétisation: 99%.

Indice de développement humain (classement ONU): 4e en 2011.

Religions: protestants (51,3%), catholiques (23,9%), juifs (1,7%), musulmans (0,6%); 84% des Américains se déclarent croyants.

Pauvreté: 15% de la population américaine vit sous le seuil de pauvreté (23.021 dollars pour une famille de quatre personnes), soit 47 millions d'Américains, dont 16,4 millions d'enfants.

Assurance: 15,7% de la population est dépourvue d'assurance santé, soit 49 millions d'Américains dont 7,6 millions d'enfants.

Taux de chômage (octobre 2012): 7,9%.