Modifié

Les partis de tous les cantons ont déposé leurs listes

Les candidats qui se lancent dans la course aux élections fédérales sont plus nombreux en 2011 qu'en 2007.  [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Les candidats qui se lancent dans la course aux élections fédérales sont plus nombreux en 2011 qu'en 2007. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Avec le dépôt des listes dans le Jura lundi, les partis de tous les cantons où c'est nécessaire ont annoncé les noms de leurs candidats au Conseil national en vue des élections fédérales.

Selon un décompte de l'ats, 3472 personnes se disputent les 200 sièges de la Chambre du peuple, soit 12,4% de plus qu'en 2007. Ils sont 149 à convoiter un des 44 fauteuils encore à repourvoir le 23 octobre au Conseil des Etats, contre 136 lors des dernières élections il y a quatre ans. Les cantons de Nidwald et Appenzell Rhodes-Intérieures ont déjà élu leur sénateur.


Si depuis 1971 le nombre de candidatures féminines au National était en constante hausse - à l'exception de 1999, où il avait très légèrement fléchi rapport à 1995 - elles sont moins nombreuses cette année.


Sur les 3472 personnes qui prétendent à un siège, 1133 sont des femmes, selon des calculs de l'ats qui se basent sur les derniers chiffres communiqués par les chancelleries cantonales. La proportion de femmes est de 32,6%. En 2007, ce taux se montait à 35,1%.


Un tiers du National à renouveler

L'âge moyen des personnes qui briguent un siège au National est stable. Les candidat ont entre 40 et 41 ans. Comme en 2007, les prétendants au Conseil des Etats (52 ans) sont plus âgés. L'âge moyen des élus de l'actuelle législature est de 51 ans pour la Chambre du peuple et de 55 ans chez les sénateurs.


Cette année, les départs sont nombreux, surtout au National. Seuls 139 sortants se représentent, soit 69,5% de la Chambre du peuple, contre 177 en 2007 (88,5%). Les élections s'annoncent dont bien plus disputées qu'il y a quatre ans.


Aux Etats, ils sont 32 à prétendre à un nouveau mandat (31 en 2007). Pour le National, les candidatures peuvent théoriquement encore être déposées jusqu'à la veille du scrutin dans les deux Appenzell, à Nidwald, Obwald, Glaris et Uri.


L'élection se fait au scrutin majoritaire dans ces cantons qui disposent d'un seul siège. Tous ces chiffres sont provisoires. Les candidatures doivent encore être vérifiées par les cantons puis par la Chancellerie fédérale.


ats/olhor


Publié Modifié