Publié le 24 septembre 2018 à 15:04

A Genève et à Sion, du théâtre breton brut de brut

Une scène du spectacle "Paysage intérieur brut".
Théâtre: Paysage intérieur brut Vertigo / 4 min. / le 20 septembre 2018
Un seul en scène qui conte une Bretagne entre paysannerie et folie. A découvrir à Genève et à Sion, voici "Paysage Intérieur brut", interprété par la formidable Michèle Gurtner.

Prenez le titre du spectacle, tranchez en trois part égales. Servez cru.

D’abord, le paysage. C’est celui du la Bretagne des terres. Ça sent le lisier, le cochon ou le bœuf en élevage intensif. L’auteure Marie Dilasser connaît comme sa première 4L ce terroir agricole. Elle a tenu le bistrot du village de Saint-Guérin avant de se concentrer sur l’écriture théâtrale.

L'intérieur ensuite. Nous voici donc hors de vue de la mer et surtout dans la tête des gens. En particulier celle de Bernadette, épouse d’éleveur. Elle ne va pas bien, pas bien du tout la Bernadette. Elle entend des voix, prend trop de médicaments et voit son ancien chef de bureau apparaître dans sa cuisine sous la forme d’un énorme bœuf. Il y a aussi sa mère à elle qui boit en cachette et file à pied sur la nationale au risque de se faire écraser par un conducteur plus ivre que la moyenne.

Quant au brut, ce sont à la fois les mots de Marie Dilasser, âpres comme la langue d’un charolais et la vie quotidienne de ce quatuor (j’ai oublié de signaler la présence du chien Rumex) qui part en vrille et n’a rien des images d’Epinal du monde paysan.

Dans tous les rôles

La metteuse en scène Barbara Schlittler avait proposé une première version brute de décoffrage de ce texte au Théâtre de Poche voici deux ans. Voici l’ouvrage remis sur le métier, labouré et récolté par une comédienne formidable.

Michèle Gurtner joue tous les rôles, passe d’une identité à l’autre avec une rapidité qui tient de la crise schizophrène. Elle est là, devant nous, Bernadette. Avec ses bottes en caoutchouc, sa veste de pompier volontaire et ses hallucinations animalières. Captivant.

Thierry Sartoretti/mh

"Paysage Intérieur Brut". A découvrir à Genève, Théâtre du Grütli jusqu’au 26 septembre. Puis à Sion, Petit Théâtre, du 26 au 28 octobre.

Publié le 24 septembre 2018 à 15:04