Modifié le 17 octobre 2017 à 12:38

"Quadrille", quand le harcèlement passait pour plaisant au théâtre

Extrait du spectacle "Quadrille", joué au Théâtre Le Crève-Coeur à Genève.
Théâtre: "Quadrille" Vertigo / 4 min. / le 16 octobre 2017
Un quadrille, c’est une danse française de l’Empire. Dans le théâtre français d’avant-guerre de Sacha Guitry, c’est un mouvement de va-et-vient misogyne entre couples et amants. A découvrir au Théâtre du Crève-Cœur à Cologny.

Monsieur est journaliste. Il déteste être cocu, alors il quitte au plus vite et propose de manière très directe un partage de lit avec sa consoeur journaliste.

Monsieur est acteur, playboy. Il est pressé, alors il propose directement une partie fine – entre deux avions – à cette comédienne aperçue sur une scène de théâtre.

Et ces messieurs ont bien raison, puisque dans la pièce "Quadrille" de Sacha Guitry, ces dames, flattées par tant d'empressement sensuel, n'attendent que ça. Au Crève-Cœur de Cologny, ce sont les comédiennes et comédiens Marie Druc, Camille Figuereo, Vincent Babel, David Casada qui incarnent avec un brio enjoué ce quadrille volage venu d’un autre temps... à moins qu'il ne soit très actuel par son thème.

La bourgeoisie, ses goûts, son libertinage

Le rire au théâtre est une mécanique. Et lorsque cette dernière est fine, précise, bien lubrifiée, elle fonctionne à perfection. Selon les époques, ce n'est pas toujours pour les mêmes raisons. Ainsi, lorsque l'acteur, dramaturge et réalisateur Sacha Guitry monte sa pièce "Quadrille", nous sommes en 1937. L'époque est clairement phallocrate, son théâtre fréquenté par la bourgeoisie de Paris, laquelle bourgeoisie se reconnaît parfaitement dans cette pièce puisqu'elle en pratique les codes: mariage de convenance et entretien d'une amante pour monsieur et d'un amant pour madame.

L'ère du vaudeville

Sacha Guitry écrit pour le théâtre depuis 1902 déjà. Avant "Quadrille", il y a eu une bonne centaine de spectacles. Quelques titres pas tout à fait au hasard: "Le Cocu qui faillit tout gâter", "L'escalier de service ou Dolly", "Le scandale de Monte-Carlo", "La jalousie", "Le mari, la femme et l'amant". On trouve aussi sous sa plume des pièces historiques, des films fameux et un catalogue de maximes, citations et autres aphorismes qui placent Guitry au panthéon des auteurs de bons mots. Parmi eux: "Ah les femmes, ces animaux sans queue ni tête". Ou encore, "Il faut s'amuser à mentir aux femmes. On a l'impression qu'on se rembourse."

Sacha Guitry, roi des misogynes

Balivernes, disent ses admirateurs. Effectivement, Guitry ne détestait pas les femmes, puisqu'il ne pouvait pas s'en passer. Comme certains ne parviennent pas à vivre en appartement sans animal de compagnie? A l'époque de Guitry, le divorce avec consentement mutuel n’existant pas, chaque partie devait conspuer un maximum l'autre afin d'obtenir gain de cause. Avec cinq mariages à son bilan, Guitry est bien sûr devenu un expert en piques de tout ordre. Ses compagnes, toutes comédiennes, ne devaient pas manquer de réparties, ne serait-ce qu'en puisant dans les répliques de pièces de leur futur-ex qu'elles interprétaient.

Pourquoi jouer du Guitry aujourd'hui?

Les pièces de Guitry n'abordent guère les sujets grivois de notre époque contemporaine. Par exemple, le porno sur internet, les sites de rencontres coquines ou l'affaire Weinstein et le droit de cuissage que s'octroient certains producteurs, réalisateurs, comédiens ou metteurs en scène.

Aujourd'hui, la pièce de Guitry fait toujours rire, mais ce rire est tantôt acide, tantôt accompagné d'un point d'interrogation. Sa science des répliques et des vacheries bien senties possède désormais une saveur politiquement incorrecte, comprenez délicieusement réac. Dans la bonne société de la rive gauche genevoise, ça fait toujours son petit effet, un peu comme une plaidoirie de Maître Bonnant sur la condition féminine ou les actes de Lady Macbeth. Si l'on veut bien considérer le seul et unique esprit ludique alors ce "Quadrille" est un petit bijou. Serti à l'ancienne.

Thierry Sartoretti/mcm

"Quadrille" de Sacha Guitry, mise en scène de Georges Guerreiro au Théâtre du Crève-Cœur, à Cologny, jusqu’au 22 octobre.

Publié le 17 octobre 2017 à 12:38 - Modifié le 17 octobre 2017 à 12:38