Publié le 14 juin 2016 à 15:08

Dans "Stage Dancewalk", Foofwa d'Imobilité danse nu en public

Foofwa d'Imobilité, danse nu, lors d'une performance sur la place Centrale de Bienne lors du Body and Freedom Festival 2015.
Danser nu en public Vertigo / 6 min. / le 13 juin 2016
Samedi 18 juin, Foofwa d'Imobilité sera en tenue d'Adam sur la scène de la Fête de la musique à Genève. Ce spectacle soulève la question suivante: a-t-on le droit d'être nu dans l'espace public? Explications du chorégraphe au micro de Thierry Sartoretti pour "Vertigo".

Dans le Canton de Genève, la réponse est oui, faute de règlement sur la nudité dans l'espace public. À la police de réagir au coup par coup pour distinguer performance artistique, exhibitionnisme, provocation gratuite, ébriété ou délire psychotique. Dans les autres cantons romands, un spectacle nu dans l'espace public est soumis à autorisation et cette dernière est parfois refusée pour cause de sécurité routière. Automobilistes ou cyclistes pourraient en effet être distraits par la nudité et provoquer des accidents.

Le nu: un choix de costume

Pour le chorégraphe Foofwa d'Imobilité, selon le contexte, selon l'intention de l'artiste ou son propos, le nu s'impose en partie ou en totalité. Le corps nu peut être sexué, sensuel, mais tout aussi bien être naturel, comme peut l'être la nudité à la naissance.

ts/aq

Publié le 14 juin 2016 à 15:08