Modifié

Le festival Les Athénéennes programme une soirée ciné-concerts d'odes à la nature

Affiche du festival Les Athénéennes. [DR]
Affiche du festival Les Athénéennes. - [DR]
A l'Alhambra de Genève le 1er juin, le festival Les Athénéennes propose une rencontre entre les arts lors d'une soirée ciné-concerts. Courts métrages et créations vidéo se mêleront aux musiques inédites jouées par des pianistes tels que Stephen Kovacevich, Jean-Baptiste Doulcet ou Léo Tardin.

Aux Athénéennes, samedi 1er juin, Léo Tardin rééditera son désormais fameux concert dessiné. Des motifs floraux, exotiques, ou inspirés de la région genevoise, dessinés par le pianiste, qui prennent vie, s'animent en stop-motion grâce à un astucieux système de pédales qu'il active pendant qu'il joue. Offrir ce spectacle dans le bel écrin qu'est la mythique salle de l'Alhambra et son très grand écran, jadis théâtre cinématographique, qualifié de "plus belle salle de l'image animée de Suisse", est une première pour l'artiste.

>> Lire aussi l'article de RTS Culture : "Le piano illustré", nouveau projet musical et visuel de Léo Tardin

Au cours de cette même soirée, la cinéaste Stéphanie Argerich, fille de la pianiste Martha Argerich, dévoilera une émouvante création tournée exclusivement au smartphone. Après un film sur sa mère ("Bloody Daughter" en 2012), c'est son papa, l'immense pianiste Stephen Kovacevich, que la réalisatrice genevoise met à l'honneur en lui proposant de l'accompagner au piano dans ce projet. "Le film est tout frais, c'est une première et c'est la première fois que je fais cela avec mon père. Donc je suis très curieuse de ce qui va se passer", indique la cinéaste dans l'émission Vertigo du 29 mai 2024.

>> L'interview de Stéphanie Argerich et Léo Tardin dans l'émission Vertigo :

Le pianiste Léo Tardin. [Xavier Ripolles]Xavier Ripolles
Les invité.es Stéphanie Argerich, Léo Tardin piano "Ciné-concert" / Vertigo / 22 min. / le 29 mai 2024

Ode à la terre et à la nature

Pour cette création, Stéphanie Argerich a réalisé des courts métrages étonnants à l'atmosphère particulière et étrange, accompagnés d'une musique qui l'est tout autant: une musique de nuit, sombre. "Je me suis vraiment inspirée du thème du festival: la terre. J'en ai parlé à mon père qui m'a parlé de ce morceau de Bartók, 'Night Music', qu'il n'avait pas joué depuis trente-cinq ans", souligne la cinéaste. Avant d'ajouter: "Je trouve que dans cette musique, on sent vraiment quelqu'un qui explore, qui observe et qui s'étonne de choses qu'il découvre dans la nature. Dans le même état d'esprit, je me suis dit que j'allais explorer l'appartement de mon père, à Londres".

Aux côtés de Léo Tardin, de Stéphanie Argerich et son père Stephen Kovacevich se produiront aussi l'hypnotisant duo Aeroflot avec une création vidéo, ainsi que Jean-Baptiste Doulcet. Ce pianiste, improvisateur, cinéphile et critique pour Les cahiers du cinéma accompagnera en musique une série de films muets, ode à la nature.

Propos recueillis par Pierre Philippe Cadert

Adaptation web: ld

Soirée Ciné-concerts, avec Stéphanie Argerich, Stephen Kovacevich, Léo Tardin, Aeroflot et Jean-Baptiste Doulcet, Alhambra, Genève, le 1er juin 2024.

Festival Les Athénéennes, Genève, du 30 mai au 8 juin 2024.

Publié Modifié

Les Athénéennes célèbrent Mère Nature

Les Athénéennes, un festival qui décloisonne les genres musicaux, célèbrent la Terre Mère du 30 mai au 8 juin 2024 à Genève. Cette thématique présente dans nombre de chefs-d'œuvre à travers les siècles sera déclinée par plus de 200 artistes lors de dix soirées, 28 concerts et ciné-concerts.

Parmi les "pépites" proposées par les organisateurs, l'Ensemble Jupiter fera voltiger les "Quatre saisons" de Vivaldi. Le violoncelliste Victor Julien-Laferrière abordera Beethoven et Debussy avec l'Orchestre Consuelo. Sacré par la critique internationale, le Quatuor Ebène présentera "Waves", une création mondiale en collaboration avec l’artiste Xavier Tribolet. Les pianistes seront à l'honneur avec le duo Lidija et Sanja Bizjak, la Bulgare Maria Martinova et la Valaisanne Béatrice Berrut.

Jazz et musiques du monde

Versant jazz, le pianiste Joey Calderazzo réunira le temps d'un trio deux autres légendes américaines, John Patitucci, lauréat de deux Grammy Awards, et Dave Weckl, l'un des meilleurs batteurs au monde. Le public pourra goûter au jazz oriental, avec la chanteuse et flûtiste palestinienne Nai Barghouti.

Côté contemporain et musiques du monde, le festival présente une création mondiale avec Casablanca et les trois artistes helvètes Tatum Rush, Robin Girod et Domi Chansorn. Le groupe Klangphonics imaginera quant à lui un concert à l'orée d'une clairière. La Colère, artiste polymorphe genevoise multiprimée, embarque à "La Plage" et dans une "Eau Salée" le temps d'un concert onirique. Enfin l'artiste lithuanienne Monikaze proposera ses compositions électroniques lors de la soirée de clôture.