Représentation du "Malade Imaginaire" de Molière dans les jardins de Versailles en 1676. Gravure de Pierre Lepautre. [Leemage via AFP]
Publié

"Molière à l’oreille", huit spectacles pour un anniversaire

>> Depuis le 15 janvier, date de sa naissance en 1622, Molière est à la fête sur la RTS avec une série de captations et de mises en onde de ses pièces de théâtre: des plus célèbres à quelques pépites moins connues. Toutes ont été créées par des compagnies romandes, sur la scène d’un théâtre d’ici ou dans les studios de la RTS.

>> Chaque pièce s’accompagne d’entretiens, d’explications ou d’un bonus pour en savoir plus sur la vie et l’œuvre de Jean-Baptiste Poquelin, inventeur d’un nouveau genre théâtral à l’époque de Louis XIV: la comédie.

>> Avec Molière à l’oreille, redécouvrez ses chefs-d’œuvres et une pièce contemporaine racontant un pan de la vie du chef de la troupe du Roy: "Les femmes savantes", "Vous toussez fort Madame" d’après "Tartuffe", "Le malade imaginaire", "Les précieuses ridicules", "Le mariage forcé", "Monsieur de Pourceaugna", "Les fourberies de Scapin" et "Ombres sur Molière". Découvrez aussi une nouvelle manière d’entendre du radio-théâtre grâce à la spatialisation sonore.

Thierry Sartoretti/RTS Culture

Toutes les émissions de Molière à l’oreille ont été produites avec Cécile Clair, attachée de production.

>> A consulter également, notre grand-format web et notre quiz sur Molière: Molière, 400 ans et toujours dans le coup

"Les précieuses ridicules"

1659

Une comédie en un seul acte, écrite par Molière en 1659, pour compenser l’insuccès des tragédies de Corneille présentées dans son nouveau théâtre parisien.

L’histoire: un bourgeois, Gorgibus, entend marier sa fille et sa nièce contre leur gré. Magdelon et Cathos rêvent d’un autre destin: plus élevé, noble, tissé de galanterie, de belles lettres, et de mots doux. Econduits par les belles, leurs deux prétendants se vengent en leur envoyant leurs valets déguisés en nobles…

Avec Rachel Cathoud, Franck Collini, Jean Fuller, Rodolphe Ittig, Stéphane Medinger, Véronique Montel, Jean Natto, Elsbeth Philip, Pierre Ruegg, Jean-Charles Simon et Gilles Thibaut.

Réalisation et remise en ondes de cette captation datée de 1984: Marc Frochaux.

Deux bonus

Avec en supplément, l’avis de quatre comédiennes romandes sur le féminisme ou la misogynie du théâtre de Molière: Céline Nidegger, Mélanie Foulon, Brigitte Rosset et Gisèle Sallin.

Plus l’éclairage passionnant de Claude Bourqui, professeur ordinaire à l’Université de Fribourg et grand spécialiste de Molière: l’humour de Jean-Baptiste Poquelin était-il rebelle? Et en quoi ces "Précieuses ridicules" marquent l’invention d’un nouveau type de théâtre?

Les Precieuses Ridicules [DR - DR]DR - DR
Les Précieuses ridicules / Molière à l'oreille / 116 min. / le 19 juin 2022

"Le mariage forcé" et "Monsieur de Pourceaugnac"

1664 et 1669

Deux comédies trop méconnues de Molière. Ces pièces courtes étaient autrefois accompagnées de ballets composés par son ami Lully.

"Le mariage forcé" date de 1664, année faste et tourmentée pour Molière qui vient de triompher avec "L’école des femmes", mais verra son "Tartuffe" censuré.

Enregistrement de 1972 réalisé dans les studios de la RTS, à l’époque RSR avec dans la distribution Hariette Ariel, Pierre Boulanger, Neige Dolsky, Paul Ichac, Marcel Imhoff, Bernard Junod, Jean Mars, Pierre Ruegg, Jacqueline Tindel et Paul-Henri Wild.

Régisseur: Jean Mezières, Réalisation sonore, Daniel Fillon et Roland Perreaux.

"Monsieur de Pourceaugnac"

"Monsieur de Pourceaugnac" porte quant à lui le millésime 1669. Molière est alors à son apogée et décédera quatre ans plus tard en 1673. La version présentée ici est également issue des archives RTS et date de 1989.

Enregistrement par une troupe romande de 32 (sic) comédiennes et comédiens: José Ponce del Rio, Pierre Arbel, Guy Delafontaine, Cédric Dorier, Jean Bruno, Philippe Thonney, Florence Budai, Thierry Jorand, Ange Fragnière, Hélène Cattin, Jean Natto, Isabelle Pfeiffer, Karine Guex-Pierre, Yann Pugin, Laurent Sandoz, Irène Vidy, Léandre Seraidis, Jacques Maeder, Anne-Laure Julien, Jean Mars, Pascal Jodry, Robert Bouvier, Ania Bloch, Gilles Thibault, Edmond Vullioud, Hafida Si-Bouazza, Jean-Luc Borgeat, Mariam Traore, Carlo Gigliotti, Claudine Berthet, Barbara Baker et Jean Fuller. Réalisation et technique : Jean-Pierre Ille, Gilles Thibault, Marie-Thérèse Matthey, Edith Moret, Michel Corod et Anne-Marie Rhyn.

Le mariage est au cœur de ces deux comédies. La première oppose un vieux barbon et une donzelle. Le second est un arrangement malencontreux qu’il s’agit de déjouer au profit d’un jeune couple. Dans cette émission, on découvre aussi la Compagnie veveysanne Slalom qui improvise ses spectacles sur les canevas de Molière.

Remise en ondes 2022: Matthieu Ramsauer.

M. de Pourceaugnac [DR - DR]DR - DR
Le Mariage forcé & Monsieur de Pourceaugnac / Molière à l'oreille / 117 min. / le 9 octobre 2022

"Les fourberies de Scapin"

1671

"Les fourberies de Scapin" ont été jouées cet automne 2022 par Omar Porras et sa troupe du Théâtre Malandro au TKM de Renens. Cette farce haute en couleur, écrite en 1671 pour le Théâtre du Palais Royal cher à Louis XIV, est un festival de quiproquos et d’embrouilles avec mariages forcés, amours contrariées, maîtres obtus et valets rusés.

A la distribution: Olivia Dalric, Peggy Dias, Karl Eberhard, Alexandre Ethève, Caroline Fouilhoux, Pascal Hunziker, Laurent Natrella (dans le rôle principal) et Marie-Evane Schallenberger.

Cet enregistrement réalisé en public au TKM vous est proposé en mode spatialisé. Mise en ondes et réalisation, Rodolphe Bauchaud.

Prise de son et spatialisation: Renaud Millet-Lacombe.

Les fourberies de Scapin [Lauren Pasche - Lauren Pasche]Lauren Pasche - Lauren Pasche
Les Fourberies de Scapin / Molière à l'oreille / 117 min. / le 13 novembre 2022

"Les femmes savantes"

1672

C’est beau l’instruction. A condition qu’elle ne soit ni pédante ni prétentieuse. En 1672, Molière livre une farce délicieuse sur les rimailleurs, faux savants et autres percepteurs au latin de petite cuisine. Il aborde aussi un phénomène: l’émancipation féminine dans un cadre bourgeois. Derrière le rire, on découvre des héroïnes souhaitant prendre leur destin en main - qu’il s’agisse de mariage ou d’éducation - et un foyer où le soi-disant chef de famille est un fieffé imbécile.

Créée au Théâtre Benno Besson à Yverdon-les-Bains, cette mise en scène de Vincent Bonillo travaille la langue au plus près avec une truculente troupe de comédiennes et comédiens: Marie Druc, Mélina Martin, Nathalie Cuenet, Mélanie Foulon, Isabelle Bonillo, Jean-Paul Favre, Jacques Michel, Juan Bilbeny, Felipe Castro et Vincent Bonillo.

Cet enregistrement a été réalisé au studio 15 de la RTS. Prise de son, Laurent Déchanez. Mise en ondes: Rodolphe Bauchau

Les Femmes savantes [Philippe Pasche - Philippe Pasche]Philippe Pasche - Philippe Pasche
Les Femmes savantes / Molière à l'oreille / 116 min. / le 20 mars 2022

"Le malade imaginaire"

1673

L’ultime pièce de Molière, en 1673. A découvrir avec le récit, par la comédienne Caroline Cons, des derniers instants de l’auteur, décédé juste après une représentation du "Malade imaginaire", tels que reconstitués par l’écrivain et médecin urgentiste Patrick Pelloux dans son livre "On ne meurt qu’une fois, et c’est pour si longtemps! Les derniers jours des grands hommes" (éditions Robert Laffont).

Voici une captation de cette comédie en trois actes, formidable charge comique contre les médecins de l’époque et un patient perpétuel dont le mal est l’hypocondrie.

Enregistrement vintage de 1970, avec Georges Baconnet, Micheline Boudet, René Camoin, Georges Chamarat, Louise Conte, Michèle Grellier, Robert Manuel, Jean Meyer, Jean Piat, Henri Rollan, Jean-Paul Roussillon et Louis Seigner. Production, André Cadou.

Remise en ondes 2022: Rodolphe Bauchau.

Le Malade imaginaire, peint par Honoré Daumier. [Honoré Daumier - DP]Honoré Daumier - DP
Le Malade imaginaire / Molière à l'oreille / 116 min. / le 22 mai 2022

"Ombres sur Molière"

2015

En 1664, Molière et sa troupe jouent en primeur à Versailles "L’hypocrite", bientôt célèbre sous le nom du "Tartuffe". Louis XIV adore et… interdit la pièce. Trop sulfureuse avec ses attaques contre l’église et ses corruptions. Cinq ans durant, Molière bataille contre cette censure et contre les dévots intriguant à la cour.

Cette "affaire Tartuffe" a inspiré au metteur en scène et dramaturge genevois Dominique Ziegler la pièce "Ombres sur Molière", thriller politique écrit en alexandrin, avec Jean-Alexandre Blanchet, Caroline Cons, Jean-Paul Favre, Yves Jenny, Olivier Lafrance et Yasmina Remil.

La pièce a triomphé sur scène, la voici mise en ondes par Rodolphe Bauchau et Renaud Millet-Lacombe avec un enregistrement nec plus ultra en spatialisation sonore.

Ombres sur Molière [David Deppierraz - David Deppierraz]David Deppierraz - David Deppierraz
Ombres sur Molière / Molière à l'oreille / 115 min. / le 11 septembre 2022

"Vous toussez fort, Madame"

2022

En janvier 2022 sur la scène de la Grange de Dorigny, le metteur en scène Matthias Urban transpose le célèbre "Tartuffe" de Molière dans les milieux universitaires contemporains. Avec un professeur prédateur sexuel et hypocrite jetant son dévolu sur une doctorante.

Cette comédie se déroule dans un colloque consacré à… Molière pour ses 400 ans. Le titre "Vous toussez fort…" cite l’acte IV de la pièce originale révélant aux protagonistes la duplicité du faux dévot que la famille d’Orgon héberge à domicile. Tartuffe y fait des avances très explicites à Elmire, alors que son époux Orgon s’est caché sous la table pour écouter la conversation.

Avec les voix d’Alain Borek, David Gobet, Agathe Hauser, Anne-Catherine Savoy et Antonio Troilo.

Prise de son: Climage et Daniel Wyss. Mise en onde: Matthieu Ramsauer.

Vous toussez fort Madame [Aurélia Thys - Aurélia Thys]Aurélia Thys - Aurélia Thys
Vous toussez fort Madame / Molière à l'oreille / 116 min. / le 17 avril 2022

Radio-théâtre et spatialisation. Comment ça marche?

Les explications de Rodolphe Bauchau, metteur en ondes

La mise en ondes

C’est garantir que la volonté du metteur en scène soit bien traduite en langage radiophonique. Au théâtre, il y a ce que l’on entend et également ce que l’on voit, ce dernier point étant impossible à transmettre en radio. Il faut donc adapter le rythme de la pièce avec une narration différente de celle du plateau. On peut aussi ajouter des pauses, des musiques, pour rythmer le récit là où il laissait sur scène la place à des mouvements, des changements de décor, des gags visuels, etc. On peut aussi au besoin rajouter des bruitages pour suggérer ce que l’on ne voit plus à la radio et que le théâtre pouvait montrer sur scène.

Enregistrement des "Femmes savantes" de Molière au Studio 15 de la RTS à Lausanne. [Karine Bauzin  - RTS]Enregistrement des "Femmes savantes" de Molière au Studio 15 de la RTS à Lausanne. [Karine Bauzin - RTS]

La spatialisation sonore

L’écoute se passe habituellement de manière frontale et en stéréo. Nous sommes face à un son et d’éventuels déplacements de voix ou de pas nous semblent aller de gauche à droite et vice-versa. Avec la spatialisation, on ajoute une troisième dimension sonore. A la condition d’écouter le spectacle au casque, l’auditrice et l’auditeur se retrouvent au cœur du plateau, dans un espace sonore où les voix et les sons peuvent se déplacer dessus ou dessous, derrière ou devant. On obtient ainsi un effet de profondeur plus proche de l’écoute réelle au théâtre. La prochaine étape de cette évolution: des pièces radiophoniques écrites directement en fonction de cette possibilité technique, à la manière du cinéma immersif en réalité virtuelle.

L’enregistrement spatialisé

Dans le cadre des "Fourberies de Scapin", l’enregistrement s’est effectué en direct sur la scène du TKM de Renens, avec des comédiennes et comédiens équipés de micro VHF (petits micros au plus près de la voix) et d’une "tête Neumann", soit un système de micro intégré dans une sorte de mannequin qui reproduit l’ouïe d’un spectateur en situation dans les premiers rangs du théâtre. En studio d’enregistrement, comme ce fut le cas pour "Ombres sur Molière", les artistes peuvent jouer avec cette "tête à micros", s’approcher d’elle, lui murmurer des phrases à l’oreille, etc. En mélangeant les sources sonores, on obtient un rendu avec un relief nettement supérieur à la stéréophonie.