Publié

Marthe Mercadier, "reine du théâtre de boulevard", est décédée

La comédienne Marthe Mercadié-Meyrat, dite Marthe Mercadier, morte le 15 septembre 2021. [JEAN-PIERRE MULLER / AFP - JEAN-PIERRE MULLER / AFP]
Marthe Mercadier est morte / Le Journal horaire / 20 sec. / le 15 septembre 2021
C'était une vedette du théâtre du boulevard entre les années 1950 et 1990, également actrice de cinéma. Marthe Mercadier, malade d'Alzheimer depuis plusieurs années, est morte à l'âge de 92 ans.

"Ma maman s'est éteinte ce matin, je l'ai accompagnée jusqu'au bout." C'est la fille unique de Marthe Mercadier, Véronique Néry, qui a annoncé ce mercredi à l'AFP le décès de cette star populaire des planches. Celle qui a aussi tourné dans des films de cinéma et de télévision était atteinte de la maladie d'Alzheimer depuis plusieurs années. Elle avait 92 ans.

Née le 23 octobre 1928 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Marthe Mercadier entre dans l'univers du spectacle à l'âge de 5 ans, lorsqu'elle danse aux côtés de la grande Joséphine Baker. Elle a commencé au théâtre comme souffleuse, mais a ensuite joué dans près d'une cinquantaine de pièces, partageant la scène avec Bruno Cremer, Michel Galabru ou Louis de Funès.

>> A voir, "La puce à l'oreille" de Georges Feydau, avec notamment Marthe Mercadier, Pierre Mondy et Louis de Funès.

Artiste protéiforme

Marthe Mercadier n'a pas seulement joué sur les scènes des théâtres. Sa carrière cinématographique, composée d'une quarantaine de films, débute en 1950 avec "Souvenirs perdus" de Christian-Jaque. Elle n'aura toutefois pas de rôle marquant à son actif.

Image du film "La nuit est mon royaume" de Georges Lacombe (1951), avec Jean Gabin et Marthe Mercadier. [Les Productions Cinématographiques / Collection ChristopheL via AFP - Les Productions Cinématographiques / Collection ChristopheL via AFP]Image du film "La nuit est mon royaume" de Georges Lacombe (1951), avec Jean Gabin et Marthe Mercadier. [Les Productions Cinématographiques / Collection ChristopheL via AFP - Les Productions Cinématographiques / Collection ChristopheL via AFP]

"Je n'ai jamais recherché les rôles valorisants. J'ai joué les ridicules, les paumées, les femmes rejetées, les idiotes. J'ai été plus vigilante pour ma vie de femme que pour ma carrière" cinématographique, a-t-elle dit en 1999 à la Dépêche du Midi. Elle devient populaire à la télévision, à la fin des années 1960, dans la série à succès, "Les Saintes chéries", au côté de Micheline Presle et Daniel Gélin.

En dehors des scènes et des plateaux, Marthe Mercadier s'est engagée dans diverses actions de lutte contre la précarité, contre le bégaiement (enfant, elle bégayait) ou la mucoviscidose.

agences/pr

Publié