Publié

"Nous traversons une légère perturbation", du théâtre en piqué

"Nous traversons une légère perturbation", de la compagnie Nuit Corail.
Nuit Corail
CPO [Mathias Steffen - CPO]
Nous traversons une légère perturbation / Vertigo / 6 min. / le 27 mai 2021
Au CPO Airport à Lausanne, la Compagnie Corail propose un spectacle immersif et joyeusement délirant, où vous embarquez à bord du vol 223 Blue Horizon. Une pièce qui secoue à découvrir dans la capitale vaudoise jusqu'au 6 juin avant d'autres escales romandes.

Le CPO Airport ne paie pas de mine. Il ressemble plus à un vieux terrain de basket qu’à un tarmac dernier cri. Qu’on ne s’y trompe pas. C’est bien là qu’on embarque chaque soir à bord du vol Blue Horizon 223 à destination de Buuk, capitale du Groënland. L’appareil est un Embraer. Pas un 190, bimoteur brésilien largement répandu chez les compagnies respectables, mais un 19. Comme le Covid! On se dit que ce vol-là va être sportif. C’est plus que ça. Et d’ailleurs ça figure au programme, inscrit en grosses lettres: "on traverse une légère perturbation". Légère? Tu parles!

Avec applaudissements à la fin

Quand on y songe, un vol en avion, c’est une pièce de théâtre, voire une comédie musicale. Avec le ballet du personnel de bord, des jeux de lumières au sol et au plafond, des rangées de sièges réservés, des petites musiques d’accompagnement, une collation à l’entracte et, pour finir, l’applaudissement soulagé du public lorsque tout ça se termine avec salutations des artistes en costume.

A bord du vol Blue Horizon 223 à destination de Buuk, ce show parfaitement réglé se détraque rapidement façon trous d’air en série. Personnel excentrique, annonces du pilote fantaisistes (tiens, le capitaine est un humoriste), puis carrément inquiétantes (tiens, le capitaine doit manquer d’oxygène), choix de films de bord loufoques: tour à tour un péplum, un western, un polar et un porno avec son plombier de rigueur (tiens, il a la même tête que le capitaine).

"Nous traversons une légère perturbation", une proposition de la Compagnie Corail mise en scène par la comédienne Loredana Von Allmen. [Matthias Steffen - Cie Corail]"Nous traversons une légère perturbation", une proposition de la Compagnie Corail mise en scène par la comédienne Loredana Von Allmen. [Matthias Steffen - Cie Corail]

L'apocalypse en chansons

Quand on survole l'Islande, on n’y voit que pouic. Et on passe direct de la purée de pois à la poisse pure. Tout s’accélère à bord du vol Blue Horizon 223 à destination de Buuk. Le personnel de cabine à la danse de Saint-Guy. L’un court comme une poule sans tête, l’autre fait la respiration du petit chien et une troisième entonne des arias funèbres. Le capitaine sort de sa cabine avec une guitare et des airs d’allumé des "Derniers jours": Brace, Brace, embrassez vos enfants, embrassez le cabin crew. Il chante et saute par la porte latérale en nous laissant en plan dans cette carlingue qui vibre comme un vieux tracteur. La suite, je ne vous la raconte pas…

Esprit foutraque

Dites-vous juste que le CPO Airport ne figure sur aucun registre de l’IATA (Association du transport aérien international). Inconnu des voyagistes, mais très bonne adresse si vous aimez le théâtre immersif. Avec sa dose d’humour et de flip. "Nous traversons une légère perturbation", proposition de la Compagnie Corail mise en scène par la comédienne Loredana Von Allmen, c’est l’esprit foutraque et décalé des films de Michel Gondry et Wes Anderson croisé avec la joyeuse agitation des comédies musicales de Jacques Demi.

Pas sûr qu’il faille conseiller le spectacle aux claustrophobes et autres terrorisés de l’avion de ligne. Pour les autres, embarquez sans hésiter avec un bagage léger et, bien sûr, votre masque.

Thierry Sartoretti/mcm

"Nous traversons une légère perturbation", CPO, Lausanne, jusqu’au 6 juin 2021. Puis à Yverdon, Castrum, du 12 au 15 août; Genève, La Parfumerie, du 24 au 29 août; Aigle, le Waouw, du 25 au 26 septembre et Neuchâtel, Le Pommier, du 22 au 24 octobre.

Publié