Modifié mardi à 12:33

Une tragi-comédie pour raconter l'inceste et le deuil

La pièce "Il était un nouveau papa" de Julien Mages traite des sujets difficiles de l'inceste, du deuil et de l'anxiété parentale.
Les invités du 12h30 - Julien Mages et Caroline Guignard-Moret présent la pièce « Il était un nouveau papa » L'invité du 12h30 / 8 min. / à 12:53
"Il était un nouveau papa", nouvelle création de la Cie Clafouti, raconte une double histoire, celle d'un enfant abusé par son beau-père et celle d'une mère angoissée face à la disparition de ses enfants. Le pire, c'est que c'est souvent très drôle.

C'est un texte bouleversant, souvent inquiétant, dérangeant, dans lequel on hésite à sourire et à pleurer. "Il était un nouveau papa" est une pièce de l'écrivain et metteur en scène Julien Mages qui a souvent écrit sur la famille et ses fêlures. Il est mis en scène par lui-même et Caroline Guignard-Moret, également comédienne, qui joue face à Jean-Paul Favre cette pièce qui se présente comme un double monologue: l'histoire d'un enfant harcelé par son père, et celle d'une mère qui a perdu un de ses parents et qui vit dans l'angoisse de perdre ses enfants. La pièce est déconseillée au moins de 16 ans.

Inspiré des récits de ses proches

Mais pourquoi l'inceste? "C'est le produit d'une rencontre avec le comédien Jean-Paul Favre au buffet de la gare de Lausanne. Il me racontait sur un mode enjoué comment il a été abusé par son beau-père. Un peu plus tard, je lui ai demandé s'il était d'accord que j'écrive un monologue inspiré de sa vie. Et comme Caroline Guignard voulait mettre en scène le texte d'un auteur vivant, je le lui ai proposé. La seconde partie, consacré au deuil, m'a été suggéré par ma compagne qui a perdu sa mère d'un cancer du sein mais aussi par la mort de mon propre père qui s'est suicidé" explique Julien Mages.

La musique essentielle

Ces deux monologues se répondent en miroir. Malgré la gravité des sujets, la pièce, du moins la première partie, est très drôle. "Jean-Paul, un des plus brillants comédiens suisses, est un comique avéré" précise Julien Mages. Ce qu'il faut dire aussi, c'est que ces deux être brisés se rencontrent dans un cours de chant et que la musique tient un rôle important dans cette pièce où l'on chante beaucoup... et très bien puisque Jean-Paul Favre a été formé comme chanteur haute-contre au Conservatoire, dont il est sorti avec un certificat.

Nadine Haltiner/mcm

"Il était un nouveau papa", Théâtre Contexte Silo, à Renens, jusqu'au 26 janvier.

Publié mardi à 11:37 - Modifié mardi à 12:33