Publié le 22 août 2019 à 11:47

Les arts de la rue et du cirque réunis dans un ouvrage de référence

Jennifer Wesse Moser.
L'invitée du 5h-6h30 - Première partie - Jennifer Wesse Moser, présidente de la Fédération des arts de la rue suisses La Matinale 5h - 6h30 / 13 min. / le 21 août 2019
Ce sont 170 compagnies, 14 festivals et 40 lieux qui sont désormais regroupés dans le premier répertoire des artistes de cirque et d'arts de rue en Suisse. Préfacé par Alain Berset, cet ouvrage vise à faire mieux connaître ce milieu protéiforme.

Tiré à 2000 exemplaires, cet épais livre de 272 pages a été officiellement verni jeudi dernier à La Chaux-de-Fonds dans le cadre de la Plage des Six Pompes. Une nouvelle édition, mise à jour, devrait être imprimée dans trois ans.

A la base de ce projet figurent deux associations: la Fédération des arts de la rue suisses (FARS) et Pro Cirque, qui visent une meilleure reconnaissance de ces disciplines en Suisse, explique Jennifer Wesse Moser, comédienne et présidente de la FARS, au micro de la RTS.

La reconnaissance d'un art millénaire

Ce répertoire a été envoyé aux services culturels de tous les cantons suisses et de beaucoup de villes. Et il est aussi parti vers 500 lieux d'arts de rue et de cirque à travers le monde, en Corée, en Chine ou en Amérique du Sud.

On a de tout temps joué dans l'espace public pour les citoyens et ce n'est pas toujours reconnu

Jennifer Wesse Moser

"J'espère que cela aura un impact pour qu'enfin les arts de la rue rentrent dans le message culturel à venir de la Confédération. Parce qu'on a besoin de passer par cette étape de la reconnaissance d'un art millénaire", confie Jennifer Wesse Moser.

>> La deuxième partie de l'interview de Jennifer Wesse Moser:

Jennifer Wesse Moser.
Brigitte Ramseyer - DR
La Matinale 5h - 6h30 - Publié le 21 août 2019

Attirer un nouveau public

Pour la comédienne, cette démarche est importante pour les arts de rue en Suisse, car ils y bénéficient d'une moins longue tradition, alors qu'ils sont reconnus depuis 40 ans en France et 20 ans en Belgique.

A ses yeux, les arts de rue attirent un autre public que celui du théâtre, la démarche y est différente et ils permettent de toucher à tous les domaines, "autant le théâtre que la danse, le cirque, la performance ou l'opéra". La notion de gratuité, d'offrir quelque chose au public, est également très importante. Et toute cette démarche vise aussi à les rendre accessibles à tous.

>> Le sujet du 19h30 consacré à la dernière Plage des Six Pompes:

La Chaux-de-Fonds vit au rythme de la Plage des Six Pompes. 26ème édition du festival international des arts de la rue.
19h30 - Publié le 08 août 2019

Propos recueillis par Coraline Pauchard

Adaptation web: Frédéric Boillat

Publié le 22 août 2019 à 11:47