Modifié le 11 février 2019 à 14:06

"Mon papa (Roi de l’Olympe)", la mythologie pour les petits

Image du spectacle "Mon Papa (Roi de l'Olympe)"
Image du spectacle "Mon Papa (Roi de l'Olympe)" [Philippe Pache - Petit Théâtre]
Chronos dévore ses enfants, Fiston Zeus lui fait la peau, Hermès est un voleur… une histoire à suivre dès 6 ans et jusqu'au 24 février au Petit Théâtre de Lausanne.

Choc des Dieux contre les Titans. Terrible bataille où se déchaînent Cyclopes, foudres de Zeus, trident de Poséidon et chien tricéphale d'Hadès. Il s'agit de renverser par la force le pouvoir absolu de Chronos, ce père inique qui dévorait un par un tous ses enfants de peur qu'ils ne lui prennent son pouvoir. "La révolution n'est pas un dîner de gala", dira plus tard Mao Zedong.

La mythologie grecque ne tient également pas du pique-nique sous la tonnelle. La vengeance de Zeus contre son père Chronos est sans pitié. C'est ainsi que débute le règne des Dieux de l'Olympe. Et dans la salle plongée dans le noir et les éclairs du Petit Théâtre de Lausanne, un enfant de sept ans proteste et clame: "Vous avez oublié les géants aux cent bras!"

Un vent mythologique

La mythologie grecque passionne les enfants. Lorsqu'ils tombent sur les livres de l'auteure Murielle Szac, les pages claquent comme la voile de la galère d'Ulysse. C'est que l'histoire d'Hermès leur est comptée sous forme de feuilleton. Deux pages par épisode avec pour chacun une dernière phrase qui donne irrésistiblement envie de connaître la suite.

Paru chez l'éditeur Bayard jeunesse, les feuilletons d'Hermès, de Thésée et d'Ulysse figurent au programme des classes du primaire genevois. Ce vent mythologique souffle désormais dans les autres cantons. Murielle Szac prépare un feuilleton centré sur la personnalité d'Artémis et des héroïnes, publication agendée pour mai prochain.

>> A écouter: Murielle Szac dans "Vertigo"

Murielle Szac.
Bruno Doucey - DR
Vertigo - Publié le 05 février 2019
 

La naissance du Monde

Et à Lausanne, on peut découvrir une version théâtrale du Feuilleton d'Hermès. Son titre: "Mon papa (roi de l'Olympe)" dans une mise en scène de Julien Basler sur une adaptation de Zoé Cadotsch, Laurent Nicolas et Virginie Schell. On y découvre la naissance du Monde à travers les yeux du petit Hermès lequel, plutôt alerte pour un nouveau-né, questionne déjà la nourrice Pausania sur le Mont Parnasse. La veille, jour de sa naissance, ce chenapan promis à un bel avenir, chipait déjà les vaches sacrées de son grand frère Apollon…

La comédienne Virginie Schell incarne avec une belle vivacité le petit Grec espiègle. Le grand Vincent Coppey se charge de tous les autres personnages avec une voix de Stentor qui porte loin. Sur le bord de la scène, le musicien Laurent Nicolas souligne les instants dramatiques avec des percussions. Et quand les comédiens ne suffisent plus à raconter cette saga, des panneaux de BD dans un graphisme rigolo décalé figurent paysages et personnages. Age conseillé: dès 6 ans.

Image du spectacle "Mon Papa (Roi de l'Olympe)" Image du spectacle "Mon Papa (Roi de l'Olympe)" [Philippe Pache - Petit Théâtre]

Les questions viennent rapidement: les enfants y comprennent-ils quelque chose? Ce n'est pas un peu traumatisant ces histoires d'infanticides et de parricides venues du pays des bergers mangeurs de feta?

Dans la salle du Petit Théâtre, l'assistance rigole et suit cette histoire sans aucune difficulté. Pour Murielle Szac, fan absolue de mythologie: "les mythes permettent d'expliquer le Monde et son injustice. Ils racontent aux enfants ce qu'ils découvrent très vite par ailleurs: les adultes ne sont pas parfaits. Une même action peut être bonne et… mauvaise".

Les anciens Grecs ont avec sagesse imaginé des Dieux amoureux, joueurs, bons, généreux, hospitaliers, mais aussi colériques, jaloux, rancuniers, orgueilleux… Simplement humains. Et question péripéties extraordinaires, aucun jeu, aucune BD, aucune série TV, n'a encore battu "L'Odyssée".

Thierry Sartoretti/mcc

"Mon Papa (Roi de l’Olympe)" en tournée: Monthey, La Bavette, le 24 mars. Rolle, le Casino, les 6 et 7 avril. Vevey, l’Oriental, les 13 et 14 avril.

Publié le 07 février 2019 à 15:56 - Modifié le 11 février 2019 à 14:06