Modifié

La mini-série "I May Destroy You" rafle la mise aux Bafta

La réalisatrice de "I May Destroy you" Michaela Coel dans la saison 1 de la série.
Natalie Seery
HBO [Natalie Seery - HBO]
La mini-série "I May Destroy you" récompensée aux Baftas / Le Journal horaire / 29 sec. / le 7 juin 2021
Les British Academy Film and Television Arts Awards (Bafta), récompenses britanniques consacrées à la télévision, ont primé hier soir "I May Destroy You". Une série qui suit Arabella, autrice à succès, dans sa reconstruction après avoir subi un viol dans un bar londonien.

"I May Destroy You" a reçu le Bafta de la meilleure mini-série, et sa réalisatrice, Michaela Coel, celui de la meilleure actrice puisqu'elle incarne aussi le rôle-titre.

Cette co-production de la BBC et d'HBO, sortie durant l'été 2020, suit l'autrice à succès Arabella dans sa reconstruction après avoir subi un viol dans un bar alors qu'elle y faisait la fête avec ses amis. Une histoire directement inspirée du vécu de la réalisatrice britannique.

Douze épisodes coup de poing

Michaela Coel filme avec franchise et sans tabou des scènes banales mais violentes qui interrogent la notion de consentement au quotidien, en particulier dans la communauté queer. Douze épisodes coup de poing qui œuvrent beaucoup pour les victimes.

Si l'agression sexuelle est "trop souvent utilisée au cinéma comme artifice pour susciter le drame", "I May Destroy You" propose au contraire une "représentation utile et inspirante", juge un porte-parole de l'association britannique d'aide aux victimes The Survivors Trust.

Une claque cathartique

Pour Antoine Bal, critique série à la RTS qui en parlait en octobre 2020 dans l'émission Question Q, "I May Destroy You" est un récit des affects. "C'est un récit de l'apprentissage, un récit de la transformation de soi et des possibilités d'action et aussi un très beau récit sur l'amitié".

>> A écouter, "I May Destroy You", claque cathartique ("Question Q", RTS La 1ère)

Q 2500x1400 [RTS]RTS
Culture: "I May Destroy You", claque cathartique / Question Q / 5 min. / le 30 octobre 2020

Pour le critique, "I May Destroy You" est une série qui soigne "car à partir du trauma, Arabella arrive à faire sortir tous les démons planqués sous son lit, elle les affronte. Elle finira dans une mise en abîme à les transcender à grands coups de post-it inspirés qu'elle va plaquer sur son mur pour écrire sa propre histoire."

ats/afp/sb

Michaela Coel, "I May Destroy You", HBO/BBC.

Publié Modifié

"The Crown" repart bredouille

La série à succès de Netflix "The Crown" est en revanche repartie bredouille. La série, qui retrace de manière romancée la saga de la famille royale britannique était nommée dans quatre catégories, dont le meilleur second rôle féminin avec Helena Bonham Carter (la princesse Margaret), Josh O'Connor (le prince Charles) dans la catégorie meilleur acteur, ou encore Tobias Menzies (le prince Philip) dans la catégorie meilleur second rôle masculin.