Modifié

La quatrième saison de "Fargo" plonge aux racines du mal

L'acteur américain Chris Rock dans la quatrième saison de "Fargo". [RTS - RTS]
L'acteur américain Chris Rock dans la quatrième saison de "Fargo". [RTS - RTS]
La quatrième saison de la série américaine "Fargo" inspirée du film éponyme des frères Cohen, actuellement diffusée sur la RTS, se déroule cette fois dans le Missouri sur fond de lutte des gangs et de ségrégation raciale.

Après avoir pris pour cadre le Minnesota durant les trois premières saisons, la série "Fargo" créée par Noah Hawley et inspirée du fameux film éponyme des frères Cohen se transporte au Missouri pour sa quatrième saison.

Dans les années 1950 dans un Kansas City marqué par d'importantes vagues migratoires, deux syndicats du crime - l'un d'origine italienne, et l'autre afro-américaine - se partagent le contrôle de l'économie souterraine qui repose sur la corruption, l'exploitation et la drogue. Afin de consolider leur pacte, les chefs des deux familles respectivement incarnées par Josto Fadda (Jason Schwartzman) et Loy Cannon (Chris Rock) ont échangé leurs fils aînés.

Réalisation brillante

Cette nouvelle saison lugubre, à nouveau indépendante des autres, ne traite cette fois plus directement de meurtre et de violence et s'attache à plonger plutôt aux racines du mal. Dans l'un des bastions américains du crime organisé et d'une ségrégation raciale forcenée apparaissent ainsi une multitude de personnages secondaires éclairant la généalogie criminelle mais qui viennent ici embrouiller le décor beaucoup plus net et manichéen des trois premières saisons. Comme si le souci d'une vérité historique alourdissait au final son propos.

Mais si l'intrigue s'avère un peu plus confuse et touffue malgré la critique sociale sous-jacente et que l'humour déjanté s'est quelque peu éclipsé, la réalisation truffée de références aux classiques du cinéma noir et le casting restent brillants.

Olivier Horner

Publié Modifié