Publié le 12 octobre 2018 à 08:28

Concert en hommage au compositeur Michael Jarrell pour ses soixante ans

Le compositeur suisse Michael Jarrell.
Michael Jarrell, la musique d'un instant Magnétique / 26 min. / le 11 octobre 2018
Le compositeur genevois Michael Jarrell a célébré le 8 octobre 2018 son soixantième anniversaire. Pour l'occasion, le Lemanic Modern Ensemble s'est associé à l'OSR pour rendre hommage au compositeur de renommée mondiale.

Sous la direction de Pierre Bleuse, le Lemanic Modern Ensemble et l'Orchestre de Suisse Romande ont rendu hommage au compositeur de renommée mondiale Michael Jarrell, en donnant, au Victoria Hall de Genève, le jour de son anniversaire, un concert monographique regroupant des œuvres emblématiques de son écriture musicale.

Une période chargée pour Michael Jarrell dont le dernier opéra, "Bérénice" d'après Jean Racine, se donnait du 26 septembre au 17 octobre à l'Opéra Garnier à Paris. Un concert transmis en intégralité sur Espace2 le 24 octobre à 20h.

Artiste et compositeur

Michael Jarrell étudie d'abord les arts visuels, parallèlement à la musique. Ayant décidé de se consacrer à la composition, il entre dans la classe d'Eric Gaudibert au Conservatoire de Genève et suit divers stages de composition (notamment Tanglewood en 1979).

Michael Jarrell se forme ensuite à la Staatliche Hochschule für Musik de Freiburg im Brisgau auprès de Klaus Huber. Entre 1986 et 1988, il séjourne à la Cité des Arts à Paris et participe au stage d'informatique musicale de l'Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique (Ircam) à Paris. Il est ensuite pensionnaire à la Villa Médicis à Rome entre 1988 et 1989, puis membre de l'Institut Suisse de Rome entre 1989 et 1990.

D'octobre 1991 à juin 1993, il est compositeur résident à l'Orchestre de Lyon, puis en 1996 au festival de Lucerne. Le festival Musica Nova Helsinki lui est dédié en mars 2000. En 2001, le festival de Salzbourg lui passe commande d'un concerto pour piano et orchestre intitulé "Abschied". Après avoir enseigné à la Hochschule für Musik de Vienne, il est nommé professeur de composition en 2004 à la Haute école de musique de Genève.

La pensée visuelle comme fil rouge

L'œuvre de Jarrell est marquée par l'art de Giacometti et Varèse qui retravaillaient sans cesse la même idée. Le compositeur utilise des motifs récurrents qui se développent comme autant de ramifications à travers ses œuvres, comme le suggèrent certains titres, comme "Rhizomes" (1993).

Le lien de l'écriture avec la pensée visuelle reste un fil rouge: ses "Assonances" sont présentées comme un cahier d'esquisses, dont la première pour clarinette solo date de 1983 et dont le cycle continue jusqu'à aujourd'hui.

Deux œuvres dramatiques importantes marquent d'ailleurs sa carrière: l'opéra "Cassandre" (1994) intègre l'univers électronique au monde de l'orchestre traditionnel et Galilei, d'après "La Vie de Galilée" de Brecht, commande du Grand Théâtre de Genève, créé en janvier 2006. Une nouvelle œuvre de théâtre musical, "Le père", sur une nouvelle de Heiner Müller, voit le jour en juin 2010 au festival de Schwetzingen en Allemagne.

Anne Gillot/ld

Publié le 12 octobre 2018 à 08:28