Charles Aznavour en 2014.

Décès de Charles Aznavour

Publié le 01 octobre 2018 à 15:45 - Modifié le 08 octobre 2018 à 09:55

Charles Aznavour, dernier des géants de la chanson française, s'est éteint à 94 ans

- Charles Aznavour, dernier des géants de la chanson française, est mort dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans à son domicile du sud de la France, ont annoncé ses attachées de presse.

- De "La Bohême" à "Emmenez-moi" en passant par "Les comédiens" ou "La mamma", le chanteur d'origine arménienne a enregistré plus de 1200 chansons, interprétées dans plusieurs langues, et joué dans de nombreux films.

- D'Emmanuel Macron à Daniel Rossellat, les hommages se sont multipliés dès l'annonce de son décès.

- Le chanteur vivait notamment en partie en Suisse et il représentait l'Arménie, dont il avait obtenu la nationalité en 2008, dans plusieurs instances diplomatiques, notamment à l'ONU. Il a également été nommé ambassadeur d'Arménie en Suisse.

Suivi assuré par Lara Gross et Frédéric Boillat

  • Retour sur la discographie de Charles Aznavour

    De 1948 à 2011

    Une discographie sélective pour retrouver tous les succès de Charles Aznavour:

    Retour sur la discographie de Charles Aznavour entre 1948 et 2011

  • Hommages et archives

    Les réactions de Sim's, Alizé d'Aliose et Sacha Love

    >> "Paradiso" a rendu hommage à Charles Aznavour avec les réactions des enfants spirituels du chanteur (Sim’s, Alizé d’Aliose, Sacha Love).

    Charles Aznavour en 2011.
    Guillaume Souvant - AFP
    Paradiso - Publié le 01 octobre 2018

    >> Réécouter aussi l'entretien d'une heure avec Charles Aznavour sur Option Musique en 2015:

    Charles Aznavour derrière le micro lors de l'enregistrement d'un numéro de "Palmarès des chansons".
    Bernard Pascucci / Ina - AFP
    Emission spéciale - Publié le 01 octobre 2018

  • Des liens particuliers avec Genève

    Il résidait principalement en Suisse

    Charles Aznavour résidait principalement en Suisse depuis plusieurs décennies. Il a tissé des liens particuliers avec la ville et le canton de Genève.

    >> Les précisions d'Adrien Krause dans La Matinale:

    Le chanteur français Charles Aznavour, ambassadeur armémien en Suisse, ici à Genève.
    Salvatore Di Nolfi - Keystone
    La Matinale - Publié le 02 octobre 2018

  • L'Arménie pleure son ambassadeur

    Le porte-voix d'un peuple au destin tragique

    Le chanteur était né à Paris de parents arméniens, qui avaient fui le génocide de 1915 perpétré par l’empire ottoman. C’est assez tardivement que la star internationale avait embrassé la cause arménienne, mais en le faisant, il allait devenir en quelque sorte le porte-voix d’un peuple au destin tragique.

    >> Les explications de Régis Genté dans La Matinale:

    Le chanteur Charles Aznavour lors d'un concert à Moscou en mars 2014.
    Vladimir Astapkovich / RIA Novosti - AFP
    La Matinale - Publié le 02 octobre 2018

  • Un piano, un stylo

    La recette est restée la même en 70 ans de carrière

    Derrière le monument de la chanson française se cache un artisan humble et perfectionniste, un orfèvre des mots, un amoureux des mélodies qui a traversé les modes et les décennies.

    >> Retour sur sa carrière dans le 19h30:

    Charles Aznavour, Arménien exilé, est décédé à 94 ans. Plus de 70 ans de carrière, 40 ans de succès et des milliers de concerts.
    19h30 - Publié le 01 octobre 2018

    >> Les précisions de Christophe Schenk:

    Christophe Schenk "Le mot star n'est pas galvaudé. Récemment encore il était au Japon. Une envergure, une aura mondiale."
    19h30 - Publié le 01 octobre 2018

  • Le grand format

    Charles Aznavour, l'enfant de la balle qui s'voyait déjà en haut de l'affiche

    L'enfance, les débuts et le succès, ce grand format réalisé par RTSCulture revient sur une carrière aussi riche que rare, entre anecdotes et témoignages.

    >> Lire: Charles Aznavour, l'enfant de la balle qui s'voyait déjà en haut de l'affiche

    Charles Aznavour enfant (à gauche), lors d'une représentation de "Margot" d'Edouard Bourdet. Paris, théâtre Marigny, novembre 1935.
    Charles Aznavour enfant (à gauche), lors d'une représentation de "Margot" d'Edouard Bourdet. Paris, théâtre Marigny, novembre 1935. [Lipnitzki / Roger-Viollet - AFP]
     

  • La réaction de Nana Mouskouri

    "Un ami fidèle" et un "homme extraordinaire"

    Interrogée dans Forum quelques heures après l'annonce du décès de son "ami fidèle", la chanteuse Nana Mouskouri a rendu hommage à un "être humain magnifique" et un "travailleur extraordinaire". Il était dévoué à tout ce qu'il faisait et en plus il accompagnait ses combats d'une "musique prodigieuse", ajoute celle qui est également établie en Suisse depuis de nombreuses années.

    >> L'interview de Nana Mouskouri dans Forum:

    La chanteuse Nana Mouskouri, en concert à Byblos, au Liban en août 2018.
    Wael Hamzeh - Keystone/EPA
    Forum - Publié le 01 octobre 2018

  • Aznavour et la Suisse

    Etabli depuis 1972

    Charles Aznavour était établi en Suisse depuis 1972. Il adorait Genève et il prenait beaucoup de plaisir à regarder le lac Léman, a expliqué lundi Vahé Gabrache, un proche de la famille du chanteur, à l'agence Keystone-ATS.

    Dans le canton de Genève, il a habité différents lieux, mais il s'est toujours arrangé pour se trouver à proximité du Léman. Il a écrit de nombreuses chansons pour lui et pour d'autres en s'inspirant de la vue qu'il avait devant lui.

    En 2012, Charles Aznavour était venu s'installer à St-Sulpice (VD) parce que son fils y habitait et aussi pour y être tranquille, a expliqué le syndic de la commune Alain Clerc. "Il s'y plaisait beaucoup". Il venait se reposer à St-Sulpice lorsqu'il était entre deux tournées.

    >> Aznavour et la Suisse:

    Une mémorable soirée des 90 ans

    "La discrétion qu'il y trouvait lui convenait parfaitement bien", a ajouté Alain Clerc. L'élu communal se souvient avoir fêté avec lui les 90 ans de l'artiste. "C'était mémorable. Charles Aznavour était un personnage attachant et très cultivé". "Il voulait fêter son 100e anniversaire sur scène. Malheureusement, il n'y est pas arrivé", a ajouté Alain Clerc.

    >> Les hommages en Suisse romande:

    Décès de Charles Aznavour: l'émotion est partagée un peu partout dans le monde mais aussi en Suisse romande.
    19h30 - Publié le 01 octobre 2018

    En avril dernier, Charles Aznavour était sur scène pour un concert à Genève, auquel Dominique de Buman, co-président du groupe parlementaire Suisse - Arménie, a eu le privilège d'assister. "Le départ d'Aznavour, c'est une page de l'histoire de la chanson française qui se tourne", confie le président du Conseil national à Keystone-ATS. Le Fribourgeois salue un homme d'une "grande détermination", mais qui a su rester "abordable et modeste".

    >> Quand Charles Aznavour évoquait la Suisse dans l'émission Pardonnez-moi en 2014:

    Charles Aznavour: "J'adore la Suisse! Home Swiss Home"
    L'actu en vidéo - Publié le 01 octobre 2018

    >> La réaction du chanteur et producteur Alain Morisod:

    Alain Morisod.
    Alexandre Chatton - RTS
    Forum - Publié le 01 octobre 2018
     

  • Dans Pardonnez-moi en 2014

    "J'aurais voulu être le premier chanteur centenaire"

    Avec son sens de la répartie, Charles Aznavour faisait merveille en interview. Sur la RTS en 2014, le chanteur évoquait sa revanche sur les critiques qui ne croyaient pas en lui, son amour pour la langue française ou encore son regard sur la mort.

    >> Lire aussi: Charles Aznavour: "On disait de moi: il ne chantera jamais"

    >> Extrait de Pardonnez-moi dans lequel l'artiste évoquait sa longévité:

    Charles Aznavour: "J'aurais voulu être le premier chanteur centenaire"
    L'actu en vidéo - Publié le 01 octobre 2018

  • L'Arménie en deuil

    Une "perte énorme pour le monde entier"

    La mort de Charles Aznavour est une "perte énorme pour le monde entier", a déclaré le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, rendant hommage à "un fils exceptionnel du peuple arménien".

    "Il est difficile de croire qu'une personne qui a créé toute une époque, qui a créé tout une histoire, l'amour, qui a servi son peuple, une personne qui a pendant 80 ans émerveillé et réchauffé le coeur de dizaines, de centaines de millions de gens, n'est plus avec nous aujourd'hui", a indiqué Nikol Pachinian sur Facebook.

    Des centaines d'Arméniens se sont en outre rassemblés à Erevan pour pleurer le "fils du peuple". Charles Aznavour était en effet l'un des plus ardents porte-drapeaux de la diaspora arménienne, le pays de ses parents, avec lequel il a entretenu des liens étroits tout au long de sa vie.

    Des centaines d'Arméniens sont venus déposer des bougies autour de l'étoile sur la place qui porte le nom du chanteur à Erevan.
    Des centaines d'Arméniens sont venus déposer des bougies autour de l'étoile sur la place qui porte le nom du chanteur à Erevan. [Asatur Yesayants - Sputnik/AFP]

    La manifestation la plus tangible de ces liens date de décembre 1988, après le tremblement de terre qui dévaste le nord du pays et fait 25'000 morts dans la seule ville de Spitak.

    Le chanteur fonde le comité "Aznavour pour l'Arménie" pour collecter des fonds. Avant de se rendre sur place, il écrit la chanson humanitaire "Pour toi Arménie". Elle est enregistrée début 1989 avec 90 artistes (dont Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday et Renaud) et se vendra à plus d'un million d'exemplaires.

    Charles Aznavour sera ensuite nommé ambassadeur permanent en Arménie par l'Unesco.

    >> L'hommage de Serj Tankian, chanteur de System of a Down et également Arménien:

  • De multiples hommages

    Les premières réactions sur les réseaux sociaux

    Le président français Emmanuel Macron a salué sur Twitter "ses chefs-d'oeuvre" et "son rayonnement unique".

    "Charles Aznavour demeurera à jamais en haut de l’affiche", l'hommage du Premier ministre français Edouard Philippe. "Celle des poètes et de ceux décidés à empoigner la vie. Chapeau l’artiste!"

    "D’Erevan jusqu’à Paris, il a chanté dans toutes les villes du monde, pour l’amour et la liberté", a pour sa part écrit l'ancien président français François Hollande.

    "Le vrai boss vient de nous quitter. Un guide, un maître, je vous aime Charles. Dur de ne pas pleurer", a tweeté Benjamin Biolay.

    "Une grande plume française nous quitte... Mon cher Charles je vous admirais tellement", écrit Julien Clerc sur son compte Twitter.

    "Je suis fracassé. Je suis complètement bouleversé. Je prends son décès en pleine gueule. J'aime cet homme. Je le connais depuis mes débuts. On a débuté pratiquement ensemble", a confié Alain Delon à l'AFP.

    Tout autant d'émotions pour le chanteur Serge Lama qui écrit "il va falloir m'habituer à une certaine solitude…"

    Hommages internationaux

    La chanteuse Céline Dion a aussi rendu hommage à Charles Aznavour sur les réseaux sociaux. "Monsieur Charles, vous resterez toujours +For me Formidable+. Respect et condoléances à votre famille".

    "Chanteur, compositeur, acteur, Charles Aznavour représentait la culture française et était une superstar mondiale", a déclaré le chanteur Sting à l'AFP.

    "Je me considère chanceux d'avoir chanté et enregistré avec lui et avoir été inspiré par lui pendant tant d'années. Il est peut-être parti mais ce qu'il nous laisse est éternel", a souligné l'artiste britannique.

  • L'hommage de Daniel Rossellat, directeur du Paléo

    "C'était un personnage très attachant"

    Charles Aznavour avait chanté en 1999 au Paléo Festival de Nyon (VD). "Après le concert, je lui avais amené une bouteille de Dom Pérignon, son champagne préféré", se souvient Daniel Rossellat, qui a vu de nombreuses fois l'artiste sur scène.

    "C'était un personnage très attachant. Sa longévité est exemplaire. Mais à aucun moment, il n'a été pathétique sur scène. Il a réussi à jouer avec son âge de manière sympathique", relève le patron du Paléo.

    Daniel Rossellat.
    Daniel Rossellat. [Anthony Anex - Keystone]

    Daniel Rossellat l'avait vu en concert il y a deux ans au Québec, et en octobre 2017 à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. "Il était encore étonnamment alerte. Il devenait un peu sourd, mais il en jouait. Il avait une grande connivence avec son public".

    "C'était l'artiste français le plus connu dans le monde. On voit des disques de Charles Aznavour partout", a-t-il ajouté. "A Nouméa, on avait discuté avec son manager. Il nous avait dit: on est prêt à revenir à Paléo".

  • Plus de 1200 chansons

    De "La Bohème" à "Emmenez-moi"

    Charles Aznavour a enregistré plus de 1200 chansons, interprétées dans plusieurs langues.

    Connu pour ses grandes chansons comme "La bohème", "La Mamma" ou "Emmenez-moi", mais aussi pour son engagement pour l'Arménie, il a aussi écrit pour les plus grands, Juliette Gréco, Gilbert Bécaud, Edith Piaf qui le soutint ardemment et fut un de ses "quatre points cardinaux avec Charles Trénet, Constantin Stanislavski et Maurice Chevalier".

    >> Charles Aznavour chante deux versions de "For me formidable" devant les caméras de la TSR en 1964:

    Charles Aznavour en 1961.
    Variétés - Publié le 23 juillet 1964

    >> Les principales chansons de l'artiste:

    - 1960: "Tu te laisses aller", "Je m'voyais déjà".

    - 1963: "La Mamma".

    - 1964: "Que c'est triste Venise".

    - 1966: "La bohème".

    - 1967: "Les comédiens" et "Emmenez-moi".

    - 1969: "Désormais".

    - 1971: "Mourir d'aimer".

    - 1972: "Les plaisirs démodés".

    - 1973: "Comme ils disent".

    - 1997: "Plus bleu que tes yeux", Aznavour enregistre 40 ans après un duo virtuel avec celle qui fut son Pygmalion, Édith Piaf.

    - 2015: "De la môme à Édith", hommage à Piaf, pour qui il fut parolier mais également secrétaire et chauffeur.

  • Une carrière de cinéma

    Près de 80 films à son actif

    Charles Aznavour a aussi joué dans une soixantaine de films, chez François Truffaut, Claude Chabrol, Claude Lelouch, Volker Schlöndorff ou Atom Egoyan.

    En 1960, ses talents de comédien sont reconnus dans "Tirez sur le pianiste", de François Truffaut.

    En cette même année 1960, Aznavour est également remarquable dans "Le passage du Rhin" d'André Cayatte, récompensé du Lion d'or à Venise, et dans "Un taxi pour Tobrouk", dialogué par Michel Audiard et réalisé par Denys de La Patellière, sous la direction duquel il tournera trois autres films ("Tempo di Roma", "Pourquoi Paris?" et une nouvelle version de "Caroline Chérie").

    Une vedette internationale

    La décennie suivante le voit s'aventurer en Italie chez Sergio Gobbi ("Le temps des loups", "Un beau monstre"), aux Etats-Unis chez un faiseur de James Bond Lewis Gilbert ("Les derniers aventuriers"), en Angleterre chez Peter Collinson ("Dix petits nègres") et même en Allemagne chez Volker Schlöndorff pour un rôle secondaire dans "Le tambour", Palme d'or ex-aequo avec "Apocalypse Now" de Francis Ford Coppola en 1979.

    A partir des années 80, Aznavour ralentit le rythme. Claude Chabrol lui offre cependant un rôle important aux côtés de Michel Serrault dans "Les fantômes du chapelier". A cette même époque, Claude Lelouch enchaîne deux films avec lui: "Edith et Marcel" et "Viva la vie".

    "Sur la bonne soixantaine de films que j'ai tournés, il y a quand même beaucoup de navets", dira-t-il. "Avec le recul, je peux être fier d'une petite dizaine d'expériences, avec Franju, Truffaut, Cayatte, Duvivier, Chabrol ou Schlöndorff (...) C'était une respiration et une détente pour moi d'échapper à l'univers assez solitaire du music-hall".

    >>> À écouter: Retour sur une carrière cinématographique abondante par Rafael Wolf.

    Le chanteur et acteur Charles Aznavour en 2017.
    Joel Saget - AFP
    Vertigo - Publié le 01 octobre 2018

  • Une longue carrière

    Dans la chanson dès les années 40

    Charles Aznavour (de son vrai nom Aznavourian) naît à Paris d'un couple d'immigrés venus d'Arménie qui attendent un visa pour les Etats-Unis. Il gardera des liens très forts avec le pays de ses ancêtres. A ses débuts, il veut devenir comédien et fait de la figuration au théâtre et au cinéma.

    Aznavour se lance dans la chanson en duo avec Pierre Roche au début des années 1940. En 1946, il rencontre Charles Trenet et Edith Piaf, qui le surnomme "le génie con" et le force à se refaire le nez. Il écrit pour d'autres ("Plus bleu que le bleu de tes yeux" pour Piaf, "Je hais les dimanches", refusée par Piaf mais adoptée par Juliette Gréco) mais n'a aucun succès comme interprète et se voit affublé du sobriquet peu flatteur d"'enroué vers l'or".

    Triomphe à New York

    La donne change au milieu des années 50 avec le succès de "Sur ma vie" (1954) et des passages à la célèbre salle de concert parisienne L'Olympia. Au cinéma, il tourne avec François Truffaut pour "Tirez sur le pianiste" en 1960, l'année de sortie de "Je m'voyais déjà", l'une de ses plus fameuses chansons.

    En 1963, Aznavour triomphe au Carnegie Hall de New York et, devenu une vedette internationale, se lance dans une tournée mondiale. Il se rend alors pour la première fois en Arménie.

    Deux ans plus tard, il monte l'opérette "Monsieur Carnaval", d'où est tirée "La bohème". Et en 1968, il épouse en troisièmes noces une Suédoise, Ulla Thorsell.

  • L'annonce du décès

    A son domicile dans les Alpilles

    Charles Aznavour est mort dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 94 ans à son domicile dans les Alpilles (sud de la France), ont annoncé ses attachées de presse.

    Le chanteur français revenait d'une tournée au Japon, après avoir été contraint d'annuler des concerts cet été en raison d'une fracture du bras après une chute.

    Il était annoncé à Bruxelles le 26 octobre et devait encore se produire en novembre et décembre à la Seine musicale, près de Paris, puis en mini-tournée en France.

    Concerts annulés

    Ces dernières semaines, l'infatigable Charles Aznavour, né Shahnourh Varinag Aznavourian le 22 mai 1924 à Paris de parents arméniens, avait dû annuler quelques concerts. D'abord en avril à Saint-Pétersbourg, victime d'un tour de reins. Puis en mai, en raison d'une fracture de l'humérus gauche, après une chute. Une accumulation de pépins physiques qui le ramenaient subitement à sa condition de mortel.

    Le chanteur Charles Aznavour s'en est allé à 94 ans
    L'actu en vidéo - Publié le 01 octobre 2018