Publié

Regain d'affluence pour le festival Archipel à Genève

Une image du ciné-concert "Metropolis", film de Fritz Lang mis en sons par Xavier Garcia à Archipel. [D.R. - Festival Archipel]
Une image du ciné-concert "Metropolis", film de Fritz Lang mis en sons par Xavier Garcia à Archipel. [D.R. - Festival Archipel]
La 27e édition du festival Archipel à Genève s'est terminée dimanche. Pendant une dizaine de jours, les musiques contemporaines ont rassemblé près de 8'000 personnes sur le thème d'"Ecce robo".

En 2017, Le festival Archipel avait attiré un peu plus de 3'000 personne. Cette année, avec sa rétrospective musicale depuis l'arrivée de l'ordinateur, il a quasiment triplé son affluence.

Les rapports entre l'homme et la machine, la science et la musique ont été abordés au travers d'installations sonores, d'une soirée ciné-concerts, de salons de musique, de concerts de musique électroacoustique, de rencontres ou de discussions. Parmi les participants, de nombreux ensembles venaient de la région.

Comme Contrechamps, le Lemanic Modern Ensemble, Eklekto, l'Ensemble contemporain de l'HEMU ou encore l'Orchestre de chambre de Genève. Mais des homologues français ou allemands étaient aussi de la partie.

Des machines chantantes

Les installations de l'artiste français Arno Fabre, exposées au Musée d'art et d'histoire (MAH), ont également attiré de nombreux curieux. De même que les machines chantantes et pensantes du plasticien britannique Martin Riches.

La prochaine édition aura lieu du 29 mars au 6 avril 2019.

ats/aq

Publié