Modifié

L'homme et la machine au coeur de la programmation du festival Archipel

Une image du ciné-concert "Metropolis", film de Fritz Lang mis en sons par Xavier Garcia à Archipel. [D.R. - Festival Archipel]
Une image du ciné-concert "Metropolis", film de Fritz Lang mis en sons par Xavier Garcia à Archipel. [D.R. - Festival Archipel]
La 27e édition du festival Archipel s'ouvre vendredi à Genève sous le thème de "Ecce Robo". Jusqu'au 25 mars, la thématique de la relation entre l'homme et la machine est explorée au travers de concerts et créations musicales.

Le programme d'Archipel retrace "soixante ans de recherche artistique qui touche à l'industrie et à l'intelligence artificielle. Grâce à l'ordinateur apparu dans les années 1950, la création musicale s'est peu à peu robotisée, permettant de composer, synthétiser, transformer et diffuser les sons".

Une rapport aussi étroit que stimulant décliné à travers installations sonores, soirée ciné-concerts, salons de musique, spectacle multimédia, concerts électroacoustique, spectacle pour enfants.

>> A écouter aussi:

Le compositeur David Hudry. [Manu Theobald ]Manu Theobald
Ouverture du Festival Archipel de musique contemporaine à Genève / Le 12h30 / 3 min. / le 16 mars 2018

Plusieurs créations

Parmi les points forts du festival, la création mondiale de "Machina Humana" de David Hudry, interprétée par le Lemanic Modern Ensemble, ainsi que deux créations suisses: "Limite les rêves au-delà" de Hèctor Parra pour violoncelle et électronique et "Back into Nothingness" de Núria Giménez-Comas, monodrame scénique pour comédienne-chanteuse, chœur mixte et électronique.

Des formations genevoises comme Contrechamps, Eklekto, L'Orchestre de chambre de Genève et internationales telles que Neue Vocalsolisten Stuttgart, ensemble KNM Berlin, ensemble 2e2m Paris complètent l'affiche. 

olhor

Publié Modifié