Modifié le 22 mars 2018

Le casting du ténor de la Fête des Vignerons crée la polémique

L'armailli soliste Patrick Menoud interprète le Ranz des Vaches, lors de la Fête des Vignerons de 1999 à Vevey.
Soliste recherché pour interpréter le Ranz des vaches à la Fête des Vignerons Le 12h30 / 1 min. / le 02 mars 2018
L'annonce parue la semaine dernière dans différents journaux pour trouver l'interprète du "Ranz des Vaches" 2019 ouvre la porte à des candidatures non fribourgeoises. Une nouvelle qui n'est pas passée inaperçue.

L'interprétation par Bernard Romanens du "Ranz des vaches" avait marqué les esprits lors de la Fête des Vignerons 1977. En 1999, le ténor Patrick Menoud obtenait le rôle de sa vie et une notoriété qui l’accompagnera pendant 10 ans. Il faut dire que le "Lyoba" et son soliste sont deux éléments centraux de la Fête des vignerons.

>> A voir: "Fête des vignerons: recherche du bon ténor"

Fête des vignerons: recherche du bon ténor
19h30 - Publié le 04 mars 2018

La prochaine fête se déroulera en été 2019 et l'heure est au casting des quelque 5'000 figurants, acteurs, danseurs, gymnastes et chanteurs. Et parmi ces derniers, il faut trouver un ténor à la voix sûre et imperméable à la pression. Il sera appelé à chanter en soliste devant 20'000 spectateurs le fameux "Ranz des vaches". Et perpétuer ainsi la tradition.

Un chanteur non fribourgeois?

Sauf que la tradition en prend un coup pour cette édition 2019. Une annonce vient de paraître dans différents organes de presse pour trouver le chanteur et elle suscite déjà la polémique puisque les candidatures extracantonales seront prises en compte.

Le chanteur ne sera donc pas forcément du sud du canton de Fribourg, comme cela a toujours été le cas depuis 1889, première édition où un armailli a interprété en solo le fameux chant. Cette nouvelle ne passe pas du côté de la Gruyère et de la Veveyse.

Une voix simple

On ne joue pas avec la charge émotive que suscite ce quasi hymne national du Sud fribourgeois. Les courriers de lecteurs et les commentaires vont bon train, surtout depuis que le président de la Confrérie des Vignerons, l'abbé François Margot a déclaré dans le journal La Gruyère: "Nous cherchons un chanteur ténor. Point. Nous n'en avons rien à cirer qu'il soit gruérien ou sarinois".

Quoi qu'il en soit, les candidats seront auditionnés et le jury a d'ores et déjà annoncé qu'il sera sensible à des voix simples, de la terre, plutôt qu'à des voix sophistiquées de la scène.

Sujet radio: Pierre-Etienne Joye

Adapation web: Andréanne Quartier-la-Tente

Publié le 05 mars 2018 - Modifié le 22 mars 2018