Modifié le 29 janvier 2018 à 12:27

Des roses blanches aux Grammys contre le harcèlement et pour l'égalité

Deux artistes plus que primés aux Grammy Awards
Deux artistes plus que primés aux Grammy Awards L'actu en vidéo / 1 min. / le 29 janvier 2018
Après les robes noires qui avaient dominé les Golden Globes en solidarité avec le mouvement #MeToo contre le harcèlement sexuel, ce sont les roses blanches qui ont envahi dimanche le tapis rouge pour la cérémonie des Grammys.

Sur scène pour la remise des récompenses américaines de la musique, Lady Gaga a rendu hommage au mouvement Time's Up, contre le harcèlement sexuel et pour l'égalité hommes-femmes.

L'idée d'arborer des roses blanches aux Grammys avait été lancée il y a quelques jours à peine par un groupe de musiciennes, inquiètes de voir que le monde de la musique restait relativement apathique face au scandale qui balaie les Etats-Unis depuis le début de l'affaire Weinstein.

Critiques politiques aussi

Plus politique, une autre chanteuse, Camila Cabello, venue jeune de Cuba avec ses parents, a rendu hommage aux Dreamers, les bénéficiaires d'un programme permettant à des immigrés arrivés enfants clandestinement aux Etats-Unis de travailler et d'étudier légalement.

Ce programme a été supprimé par Donald Trump qui a pressé le Congrès de le remplacer, mais les parlementaires sont dans l'impasse.

Autre salve, le présentateur de la retransmission, James Corden, a fait lire à des chanteurs mais aussi à Hillary Clinton des passages du livre polémique "Fire and Fury" sur la première année du milliardaire à la Maison Blanche.

Sujet traité dans les journaux horaires de RTS La Première

afp/cf

Publié le 29 janvier 2018 à 02:37 - Modifié le 29 janvier 2018 à 12:27

Les principales récompenses

Le chanteur américain Bruno Mars a triomphé dimanche aux Grammy Awards, en raflant trois des quatre trophées majeurs.

L'héritier de la funk des années 1980 (32 ans) est reparti avec six récompenses, record de la soirée, couronné dans les catégories reines d'album de l'année pour "24K Magic", enregistrement de l'année pour le morceau-titre de l'album et chanson de l'année pour "That's What I Like".

Le rappeur californien Kendrick Lamar est reparti avec cinq statuettes dorées en forme de gramophone, réalisant son second grand chelem dans les quatre catégories rap et y ajoutant la meilleure vidéo pour "Humble".

En début de soirée, la Canadienne Alessia Cara avait créé la surprise en remportant le premier des quatre trophées majeurs, celui de révélation de l'année.

La violoniste bernoise d’origine moldave Patricia Kopatchinskaja a quant à elle obtenu un trophée pour son album "Death and the Maiden". La musicienne a été primée dans la catégorie réservée à la musique de chambre.