Modifié

Huit groupes suisses à l’honneur au festival hollandais Eurosonic

Vue d'une des scènes extérieures du festival Eurosonic, à Groningue, aux Pays-Bas. [Jorn Baars - Eurosonic 2017]
Vue d'une des scènes extérieures du festival Eurosonic, à Groningue, aux Pays-Bas. [Jorn Baars - Eurosonic 2017]
Du 17 au 20 janvier, le festival Eurosonic à Groningen, au nord des Pays-Bas, a accueilli plus de 300 groupes européens en provenance de 32 pays. Huit artistes suisses, dont Sandor et Peter Kernel, se sont produits dans cette pépinière à découvertes.

Plus de 300 artistes répartis dans une trentaine de clubs à travers la ville. En janvier, pendant quatre soirées, la grand ville étudiante hollandaise de Groningen, au nord des Pays-Bas, vit au rythme de l’Eurosonic Noorderslag. Un festival exclusivement dédié aux découvertes musicales européennes où se sont rendus huit artistes suisses cette année, parmi 32 pays représentés, dont Melissa Kassab, Sandor, Peter Kernel, Blind Butch et One Sentence.Supervisor.

La chanteuse romande Sandor sur scène au festival hollandais Eurosonic, à Groningen, le 19 janvier 2018.  [Olivier Horner - RTS]La chanteuse romande Sandor sur scène au festival hollandais Eurosonic, à Groningen, le 19 janvier 2018. [Olivier Horner - RTS]Au cœur de ce grand bazar du rock continental qui se tient du 17 au 20 janvier, quelque 4000 professionnels de la musique sont en quête de perles rares, festivals et clubs font leur marché pour leurs programmations à venir alors qu’une centaine de conférences focalisées sur l’industrie musicale et des showcase dans des cafés ou disquaires animent les journées.

Effervescence musicale

Le soir venu, entre canaux et vélos, les rues de la cité sont littéralement en effervescence. On se presse d’une scène à l’autre, d’un café à un club ou d'un théâtre à une église, au cœur d’un centre-ville entièrement dévolu à la musique. Une programmation étourdissante qui par le passé a révélé des artistes tels que Temples, Soak, Jake Bugg ou Ibeyi.

Le chanteur folk lyonnais Raoul Vignal lors d'un showcase au festival Eurosonic, à Groningen, le 18 janvier 2018.  [Olivier Horner - RTS]Le chanteur folk lyonnais Raoul Vignal lors d'un showcase au festival Eurosonic, à Groningen, le 18 janvier 2018. [Olivier Horner - RTS]En cette 32 édition, Eurosonic aura notamment confirmé, en 45 minutes chrono à chaque fois, les talents de la chanteuse pop allemande Alice Merton, du rock du Britannique Chelou qui se produira en février au festival genevois Antigel, de la pop des Belges Pale Grey, du folk du Français Raoul Vignal, du rock lancinant des Suédoises de Pale Honey ou de la pop rafraîchissante et flashy, successivement 2.0. et rétrofuturiste, des Londoniens de Superorganism.

Côté suisse, le rock nerveux de Blind Butch et Peter Kernel ou celui tout à tour sinueux et étale mais toujours évocateur de One Sentence. Supervisor ont fait bonne impression auprès des promoteurs étrangers présents. De quoi espérer élargir rapidement leur horizon scénique bien qu’il soit encore trop tôt pour estimer les retombées professionnelles de leurs prestations expresses. La Suisse était également à l’honneur au European Festival Awards où le Paléo Festival a obtenu deux distinctions, l’une pour l'excellence de sa sécurité et l’autre saluant le parcours de son patron Daniel Rossellat.

>> A voir: Extrait du documentaire "Festivals, le nouvel eldorado" durant l'édition de l'Eurosonic 2016 dans les pas du chanteur romand Bastian Baker

Extrait du documentaire « Festivals, le nouvel eldorado » [RTS]
Extrait du documentaire "Festivals, le nouvel eldorado" / RTSculture / 10 min. / le 17 janvier 2018

Olivier Horner

Publié Modifié