Modifié

Un documentaire retrace la vie de la pianiste Clara Haskil

2017. Clara Haskil – Le mystère de l’interprète [RTS/ARCHIVES]
2017. Clara Haskil – Le mystère de l’interprète [RTS/ARCHIVES]
"Clara Haskil - Le mystère de l'interprète" est le premier documentaire jamais réalisé sur la pianiste virtuose roumaine et suisse. Décédée tragiquement en 1960, Clara Haskil reste aujourd'hui une interprète profondément moderne.

Son jeu sublime, ses mains superbes, sa chevelure sauvage. De tout cela et bien plus, il est question dans le film qui s’emploie à percer le mystère de Clara Haskil, l'une des pianistes les plus brillantes du 20e siècle.

Née en 1895, Clara Haskil a sept ans lorsqu'elle quitte la Roumanie pour le Conservatoire de Vienne. À 19 ans, une scoliose déformante l’oblige à être plâtrée. Elle en gardera cette posture courbée, sauf au piano où elle se redressait comme par la magie de la musique. Une fois la santé retrouvée, elle reprend des concerts, obtient des triomphes, mais peine à trouver des engagements. Pianiste virtuose, elle se réfugie à Vevey durant la Deuxième Guerre mondiale.

Un caractère difficile

"En fait, il n’y a pas eu d’imprésario qui s’est intéressé à elle pour développer sa carrière", explique dans le film "Clara Haskil, le mystère de l'interprète" le critique musical Alain Lompech. "Elle était peut-être un peu fautive aussi, elle avait un caractère plutôt difficile, un côté aussi autodestructeur. Alors quand vous passez votre temps à dire à votre agent que vous jouez mal..."

Clara Haskil décédera tragiquement à Bruxelles en 1960, en chutant sur les escaliers de la gare. Elle reste aujourd'hui une interprète profondément moderne alors qu'elle gérait sa carrière à l'ancienne avec une grande humilité. Son jeu simple, naturel, fluide, poétique n'a pas pris une ride.

Des images inédites

Le documentaire "Clara Haskil - Le mystère de l'interprète", coproduit par la RTS et Arte, a été réalisé par Pascal Cling, Prune Jaillet et Pierre-Olivier François. Il ne contient ni interview de la pianiste ni enregistrements filmés de ses concerts, puisqu'il n'en existe pas.

C'est là l’un des mystères de cette pianiste qui n’a fait carrière que durant dix dernières années de sa vie. Un mystère partiellement élucidé dans ce documentaire grâce à des témoignages et aux 1500 lettres de la pianiste qui ont été conservées. Malgré le manque d'enregistrements, Clara Haskil demeure une icône pour les spécialistes de la musique classique.

On y découvre aussi des images filmées inédites d'un récital, les seules existantes de la pianiste, tournées au Manoir de Ban à Vevey en compagnie de Charlie Chaplin.

ig/aq

Publié Modifié

Le Concours international de piano Clara Haskil

Fondé en 1963, le Concours international de piano Clara Haskil se déroule tous les deux ans à Vevey. Il a été fondé pour honorer et perpétuer le souvenir de la pianiste roumaine. Le concours accueille de jeunes pianistes du monde entier qui poursuivent l'idéal musical inspiré par l'artiste roumaine. Le Prix Clara Haskil est remis au terme de la compétition.

En 2021, le concours devrait se tenir du 26 août au 3 septembre. Si les conditions sanitaires ne le permettent pas, la finale sera reportée à une date ultérieure. Le jury est présidé par le pianiste Christian Zacharias.