Cinq figures helvétiques de la schlager music

Genre musical populaire apparu au début du 20e siècle, touchant surtout le nord de l'Europe, le schlager et ses airs répétitifs aisés à retenir se décline désormais de façon aussi traditionnelle que moderne. Revue de quelques figures suisses incontournables.

Scroll

Le Schlager, un genre singulier

Style musical populaire apparu au début du 20e siècle, la "schlager music" touche essentiellement le nord de l'Europe, plus particulièrement l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse mais aussi la Lettonie, la Lituanie ou la Scandinavie.

Le genre s'est vu fréquemment représenté lors des concours Eurovision de la chanson, entre 1965 et 1970. Il connaît un regain de popularité depuis la fin des années 90, surtout en Allemagne où il a été porté par d'emblématiques émissions de télévision comme ZDF Hitparade et Musikantenstadl , produite par l'Union européenne de radio-télévision (UER) et diffusé en Suisse sur la SRF et la RTS (avec une traduction en français). Ce divertissement itinérant, qui existe depuis mars 1981, est le plus vieux du genre.

Le plateau de l'émission à succès Musikantenstadl lors de l'édition du Nouvel An 2016.
Le plateau de l'émission à succès Musikantenstadl lors de l'édition du Nouvel An 2016. [http://www.silvesterstadl.tv/stadl/ - RTS]

La dénomination de schlager provient du verbe allemand "schlagen", "frapper, taper", et revêt le même sens que l'anglicisme "hit". Son pendant français le plus approprié est la variété.

Le terme désigne ainsi des airs faciles à retenir, répétitifs, très rythmés et harmonieux, aux paroles simples, dans un registre humoristique ou sentimental. Appliqué en particulier à la chanson à succès, il a désigné surtout entre les années 1950 et 1970 une synthèse entre chansons populaires, airs d'opérette et chansons de revues.

En Suisse, le genre a encore le vent en poupe et prend les contours tant du yodel que de versions hybrides alliant tradition et modernité. Au point que plusieurs de ses représentants notoires - Beatrice Eggli, Schluneggers Heimweh, Bligg, Trauffer - sont en lice cette année aux Swiss Music Awards qui récompensent les meilleures ventes d'albums sur le territoire.

>> A lire: les nominés pour les Swiss Music Awards 2017

Les Swiss Music Awards dévoilent leurs nominés pour la 10e édition

Francine Jordi

Le schlager est une histoire de famille chez les Jordi, pratiqué des années sur scène, notamment lors des Spycher (Swiss Folklore Show) d'Interlaken. Mais seule Francine brillera au firmament germanophone du genre.

Il y a quinze ans déjà, la Bernoise avait ainsi représenté la Suisse à l'Eurovision en Estonie, avec une ballade en français de son cru intitulée "Dans le jardin de mon âme". Un français qu'elle manie aisément pour avoir fréquenté trois ans durant l'Ecole supérieure du commerce de La Neuveville ainsi que le Conservatoire de Neuchâtel.

Elle avait alors que 24 ans et connaissait déjà le succès en Autriche, en Allemagne et en Suisse alémanique et cumulait prix et disques d'or.

>> A écouter le reportage de Vertigo dans les pas de la chanteuse lors de l'enregistrement de l'émission "Les Coups de cœur" d'Alain Morisod" de la RTS:

La chanteuse Francine Jordi durant un show à la télévision allemande ARD, le 22 mai 2016.
PATRICK SEEGER - Keystone
Vertigo - Publié le 24 janvier 2017
 

Depuis, sa cote de popularité n'a connu aucun creux et Francine Jordi a sorti en novembre dernier un nouvel album de chansons enjouées. Sa popularité a même franchi la barrière de rösti, grâce à l'émissions de la RTS les "Coups de coeur d'Alain Morisod" où elle est régulièrement invitée.

Elle a aussi été courtisée par l'édition allemande de Playboy pour poser nue. Francine Jordi juge cette proposition trop indécente et refuse.

Beatrice Egli

>> A voir: La nouvelle reine des schlager

La nouvelle reine des Schlager
Outre-Zapping - Publié le 03 mai 2014

A l'été 2013, Beatrice Egli remporte le concours de l’émission "Deutschland sucht den Superstar", le concept de la Nouvelle Star diffusé en Allemagne. Coiffeuse de métier, elle connaît instantanément les paillettes et la gloire et s'affiche, toujours rayonnante, en couverture des magazines alémaniques.

A 26 ans elle devient la figure phare du schlager dans l'espace germanophone.

Trauffer

Sur la pochette de son nouvel album, il joue des symboles de la suissitude. Accordéon en mains, chien à ses pieds, bonnet et lunettes, Trauffer pose assis dans la neige. Un drapeau planté à ses pieds.

Chantre des mélanges d'airs pop-rock et de yodel, le chanteur de l'Oberland bernois s'est d'abord fait connaître au sein du groupe Airbag (1997-2005) avant de poursuivre avec succès son parcours en solo. En 2014, son album "Alpentainer" s'est classé en tête des ventes durant plusieurs semaines.

Avec Bligg, Trauffer incarne une version plus contemporaine et moderne du schlager. 

>> A écouter: Vaches en bois et rock de l’Alpe avec Marc Trauffer

Marc Trauffer, musicien bernois.
- trauffermusic.ch
Helvetic ou tac - Publié le 03 juillet 2014
 

Melanie Oesch

Dans les années 1970-1980, les airs d'accordéon de son grand-père, fondateur du trio Oesch, ont séduit la Suisse entière. Son amour de la musique déteindra logiquement sur son fils, Hansueli, dont le chant, le yodel et la maîtrise de l'accordéon schwyzois résonneront aussi loin à la ronde et contamineront à leur tour sa fille Melanie et ses deux fils. En 1997, alors que Melanie n'a que 10 ans, la famille fait sa première apparition en groupe à la télévision sous le nom de Oesch's die Dritten. Et fait même fureur avec une version rap d'un classique du yodel.

A partir de là, Melanie ne quittera plus la lumière des projecteurs, que ce soit comme membre du groupe ou en solo. Sa voix fait les mêmes merveilles. La carrière de la famille connaît une fulgurante accélération avec sa participation à la populaire émission de schlager Musikantenstadl. Dès lors vont s'enchaîner sans discontinuer tournées, plateaux de télévision (dont les "Coups de coeur" d'Alain Morisod) et disques d'or pour ces deux générations originaires de l'Oberland bernois.

Le groupe compte désormais vingt ans de carrière, 250'000 albums vendus, des millions de vues sur YouTube, plus de 1'500 concerts complets des mois à l’avance. Son "Ku-Ku Jodel" illustre le générique de la chronique de Thomas Wiesel dans l'émission française "Quotidien" de Yann Barthès.

Le neuvième album du groupe, "Jodelzirkus", est sorti en octobre 2016, avec quelques airs plus proches de la country que de la musique traditionnelle de l’Oberland bernois. Une grande tournée débute en février 2017 pour fêter les vingt ans de scène du groupe.

La chanteuse bernoise Melanie Oesch et son groupe Oesch's die Dritten.
La chanteuse bernoise Melanie Oesch et son groupe Oesch's die Dritten. [Nadja Frey - oeschs-die-dritten.c]
 

>> A voir: le sujet sur Melanie Oesch et sa famille

Mélanie Oesch et sa famille remportent un grand succès avec le groupe folklorique Oesch’ s die Dritten
19h30 - Publié le 16 novembre 2016

>> A voir: Le yodel de Melanie Oesch, invitée culturelle du 12h45

L’invitée culturelle: Mélanie Oesch et sa famille cartonnent grâce au yodel
12h45 - Publié le 07 novembre 2016
 

Bligg

Incarnation d'un schlager très modernisé puisque traduit en version hip-hop, le Zurichois Bligg s'est fait un nom grâce à un rap en suisse allemand qui a au fur et à mesure de plus en plus intégré des éléments folkloriques.

En 2007, sa chanson intitulé "Volksmussig" ("Musique populaire") se voit présentée par le groupe folklorique avec force cloches Streichmusik Alder dans l'émission de télévision Die Grössten Schweizer Hits, avant de caracoler en tête des meilleurs titres helvétiques durant 20 semaines.

>> A voir: le clip "Volksmussig" de Bligg & Streichmusik Alder

 

Une tournée commune s'ensuit et la collaboration entre les entités inspire à Bligg un répertoire télescopant davantage éléments de musique folklorique suisse (notamment l'utilisation du Hammered dulcimer ou hackbrett) et spécificités hip-hop. Pour un schlager-rap des plus hauts en couleurs.

Textes et réalisation web: Olivier Horner