Modifié

Metallica s'offre une retentissante autopromotion sur YouTube

Metallica, le groupe de heavy-metal américain. [GUSTAVO DURÁN - AFP]
Metallica, le groupe de heavy-metal américain. [GUSTAVO DURÁN - AFP]
De retour après huit ans d'absence, avec "Hardwired... to self-destruct" qui marque un retour au thrash metal de leurs débuts, Metallica s'offre aussi un coup de pub en proposant toutes ses nouvelles chansons sur YouTube.

S'il laisse rejaillir toute sa "colère" dans son 10e album publié ce vendredi, le groupe américain de heavy metal fondé en 1981 a surtout atténué son propos vis-à-vis de la plateforme vidéos YouTube qu'il a longtemps considérée comme l'incarnation du "diable" pour l'industrie musicale et les artistes.

En plus d'apparaître in extenso sur les sites de streaming comme Spotify ou Apple Music, les douze pistes à fleur de peau de "Hardwired... to self-destruct" sont ainsi disponibles en écoute gratuite sur la page YouTube officielle du groupe.

Plutôt que de voir pirater illégalement leurs nouveaux titres, les quatre hommes en colère ont préféré cette fois mettre à disposition leur répertoire malgré la paille que constitueront les retombées en droits d'auteur sur YouTube et les plateformes de streaming.

olhor

Publié Modifié

"On veut rester les meilleurs"

Metallica ne cache pas son ambition. "On veut rester les meilleurs, rester des conquérants", assure Kirk Hammett, le guitariste soliste. "J'aimerais qu'il y ait plus de musiciens comme nous dans le monde!"

Un pari gagné pour Steve Goldby, du site spécialisé Metaltalk.net. "Ça fait un sacré bout de temps que le groupe n'avait pas sorti un album aussi bon, dit le journaliste à l'AFP. Metallica est de retour, de manière carrément brillante avec un paquet de titres épiques."

Des titres que le quatuor californien défendra sur scène lors d'une tournée prévue pour 2017.