Publié

Vingt-trois groupes suisses réunis pour un marathon scénique à Fribourg

Afra Kane, artiste italo-nigériane établie à Neuchâtel [Cully Jazz Festival - DR]
Afra Kane, artiste italo-nigériane établie à Neuchâtel [Cully Jazz Festival - DR]
Swiss Live Talents, qui donne un coup de projecteur sur la scène musicale suisse, revient sur les scènes de trois clubs fribourgeois les 18 et 19 novembre. Vingt-trois groupes émergents, dont plus de la moitié vient de Suisse romande, ont été sélectionnés dans sept catégories musicales.

Les artistes nominés ont été choisis par un jury d'experts parmi plus de 800 groupes suisses inscrits à Swiss Live Talents, une plateforme pour les talents émergents en Suisse de l'association organisatrice SwissAmp, peut-on lire sur le site de la manifestation. Ils se produiront dans les salles du Fri-Son, du Nouveau Monde et du Bilboquet durant le week-end.

Parmi les nominés figurent de nombreux musiciens et musiciennes romands comme Makala, un rappeur genevois d'origine congolaise, le duo neuchâtelois Psycho Weazel, ou Giulia Dabala, la chanteuse italo-suisse, basée à la Chaux-de-Fonds après avoir passé son enfance en Birmanie.

On peut encore citer la rappeuse de Renens Silance, le "one-man band" genevois LyOsun, l'auteure-compositrice-interprète et productrice de musique genevoise La Colère. Et on poursuit avec Lakna, fille d'un griot burkinabé et d'une comédienne genevoise, le duo fribourgeois de Femme Fatale, composé de Zeela et de Seko ainsi que la Genevoise Evita Koné, une artiste américano-suisse-tchadienne.

Une scène musicale émergente

Le Swiss Live Talents a encore retenu la chanteuse italo-nigériane, neuchâteloise d'adoption Afra Kane ainsi que, dans la catégorie "Rock Metal", le groupe Typhon de Vevey, le Fribourgeois et Schwyzois Simon Clerc et Mamba Bites, un trio romand formé de trois jeunes femmes qui viennent de Genève, Neuchâtel et Missy VD.

>> A voir: le clip de "Finish Line" de la chanteuse Afra Kane

Toujours dans cette catégorie de "Rock Metal", les Fribourgeois de Dirty Sound Magnet ainsi que le groupe de Monthey et de Montreux Ana and the black mamba ont passé le cap de la sélection. Les lauréats de chacune des catégories seront récompensés le samedi soir lors d'une cérémonie au Fri-Son.

Le jury, nombreux, prestigieux et international, compte notamment dans ses rangs Mathieu Jaton, le patron du Montreuz Jazz Festival, et des représentants d'autres festivals en Suisse - Paléo, Palp - et à l'étranger comme les Eurockéennes. Les deux dernières éditions s'étaient tenues à Berne en 2017 et 2019.

Des workshops durant la journée, sur le futur des festivals ou les artistes et Tik Tok, complètent par ailleurs la programmation live.

ats/olhor

Publié