Publié

La cantatrice suisse Marina Viotti rend hommage à Pauline Viardot

Marina Viotti, chanteuse lyrique franco-suisse. [David Ruanoquer - Prix suisses de la culture]
Marina Viotti, chanteuse lyrique franco-suisse. [David Ruanoquer - Prix suisses de la culture]
Dans son nouvel album, Marina Viotti réinterprète les grands rôles d'opéra de Pauline Viardot aux côtés de Christophe Rousset et Les Talens Lyriques. Une première pour la mezzo-soprano, lauréate d'un Prix suisse de la musique en 2022.

Après l'obtention d'un Prix suisse de musique et une participation au festival Label Suisse , l'hyperactive et touche-à-tout Marina Viotti vient de sortir un nouvel album: "A Tribute to Pauline Viardot" avec Christophe Rousset et l'ensemble Les Talens Lyriques, sous le label Aparté. Y figurent les airs les plus célèbres de la chanteuse et compositrice française du 19e siècle: des extraits de "Samson et Dalila" de Saint-Saëns, "Orphée et Eurydice" de Gluck, "La Juive" de Halévy ou encore "Le Barbier de Séville" de Rossini, parmi d'autres.

Invitée dans l'émission "Drôle d'époque" de la RTS, Marina Viotti évoque son admiration pour la célèbre cantatrice, figure de la musique romantique de son siècle: "Pauline Viardot était une femme vraiment exceptionnelle: une compositrice, une mezzo, une pianiste et aussi une grande intellectuelle; un personnage central qui invitait tous les grands romantiques, compositeurs et écrivains. (...) Une femme qui avait aussi une grande tessiture, très large, et une grande versatilité: c'est ce qui a fait le lien entre elle et moi."

Je trouvais formidable de mettre à l'honneur cette femme qui a été un peu oubliée par l'histoire.

Marina Viotti, cantatrice suisse

>> A écouter: Interview de Marina Viotti dans l'émission "Drôle d'époque"

Marina Viotti. [RTS]RTS
Drôle d'époque / 115 min. / le 16 septembre 2022

Un album d'hommage

L'album "A Tribute to Pauline Viardot" contient donc plusieurs grands airs d'opéra de femmes, de reines, mais aussi d'hommes, puisque les mezzo-sopranos peuvent aussi chanter leur rôle. Une proposition qui émanait du chef d'orchestre français Christophe Rousset et qui a immédiatement séduit Marina Viotti: "Je trouvais formidable de mettre à l'honneur cette femme qui a été un peu oubliée par l'histoire, explique-t-elle. C'est un hommage à tous les rôles qu'elle a créés et qui ont été écrits pour elle. Y compris ceux qu'elle n'a pas eu le temps de créer, car la voix n'était plus là, mais qui lui ont été dédicacés. Il y en avait tellement, on a dû choisir!"

>> A voir et écouter: "Ô ma lyre immortelle"de Gounod, interprété par Marina Viotti, Christophe Rousset et Les Talens Lyriques

Une première pour Marina Viotti

Au-delà de son admiration pour Pauline Viardot, ce disque est aussi le premier que Marina Viotti enregistre seule avec un orchestre. La mezzo-soprano explique avoir patienté avant de le faire: "Je voulais faire quelque chose d'un peu unique. Ce disque, c'était un cadeau tombé du ciel. C'est un vrai parti pris: un orchestre baroque, donc avec des sonorités très différentes, très transparentes, des couleurs. Pour moi qui ai une voix plutôt légère, moins charnue, c'était un vrai challenge d'en faire ma version, et ça m'a beaucoup plu."

Propos recueillis par Pauline Vrolixs et Simon Matthey-Doret

Adaptation web: Charlotte Frossard

Marina Viotti, Les Talens Lyriques, Christophe Rousset, "A Tribute to Pauline Viardot"(Aparté).

Publié