Publié

Bienne, la ville de tous les possibles pour la scène musicale

Carien Zuber en interview dans "Paradiso". [Anne Bichsel - RTS]
Carine Zuber et l'histoire de la scène musicale biennoise / Les bonnes ondes / 8 min. / le 3 août 2022
Bienne est réputée pour sa scène artistique alternative. Puts Marie, Pegasus ainsi que de nombreux groupes suisses ont débuté leur carrière dans les clubs mythiques de la ville, comme la Coupole ou Le Singe.

Bienne est un terreau particulièrement fertile pour la scène musicale. C'est en tout cas ce que pense Carine Zuber, ancienne programmatrice du Cully Jazz Festival puis du Moods à Zurich, interrogée par la RTS. "J'adore parler de Bienne, pas que de musique", insiste d'ailleurs Carine Zuber. "Je suis arrivée dans cette ville quand j'étais ado, au gymnase et, effectivement, j'ai appris que tout était possible. [...] Mon premier concert, je l'ai organisé au gymnase. [...] Mais ensuite, quand je suis arrivée à Lausanne, j'ai appris que ce n'était qu'à Bienne que tout était possible."

Il y a quelque chose à Bienne qu'il n'y a pas ailleurs.

Carine Zuber, programmatrice musicale

Une ville qui cultive ses différences

Bienne est une ville de périphérie qui ne dispose pas d'un aéroport, pas d'université. C'est une ville de gauche, ouvrière. "Une ville qui se casse, se reconstruit, se casse à nouveau. Cela stimule la créativité", analyse la programmatrice musicale.

Une ville à taille humaine qui cultive la différence, l'ouverture d'esprit et la créativité. Preuve en est, le groupe Puts Marie et sa musique à part. "Tous les genres se mélangent à Bienne: le hip-hop rencontre le rock, la musique contemporaine ou le jazz", précise Carine Zuber.

Autant de styles musicaux dans lesquels les musiciens biennois ont rayonné en 2022: le batteur et compositeur de jazz et de musique électronique Arthur Hnatek a obtenu un Prix suisse de la musique, tandis que Dion Sumi, alias Funkaztek, est double champion suisse de beatbox et organise désormais la compétition.

>> À écouter: interview d'Arthur Hnatek dans Les bonnes ondes

Le batteur Arthur Hnatek, invité des bonnes ondes le 3 août 2022. [Stéphane Gabioud - RTS]Stéphane Gabioud - RTS
Invité fil rouge: Arthur Hnatek / Les bonnes ondes / 33 min. / le 3 août 2022

Bienne peut aussi compter sur de nombreux lieux culturels dont quelques clubs emblématiques qui ont largement contribué à l'explosion de cette scène musicale et artistique. C'est le cas notamment du club Le Singe, actuellement en rénovation: un lieu alternatif en place depuis les années 1970 où avaient leurs habitudes les syndicats et les ouvriers.

Propos recueillis par Tristan Miquel

Adaptation web: ld
Publié

Pegasus, de Bienne aux Jeux Olympiques de Londres

Stars de la pop helvétique, les Biennois du groupe Pegasus avouent volontiers l'influence de leur ville sur leur musique et leur carrière. En 2012, le groupe signe la musique officielle qui représente la Suisse aux Jeux Olympiques et se fait connaître grâce à son tube "Rise Up". Il tourne aussi en Belgique, en Autriche, au Japon, à Hong Kong et Singapour.

>>  À écouter: interview et showcase de Pegasus dans Les bonnes ondes

Simon Spahr, multiinstrumentiste, et Noah Veraguth, chanteur, guitariste, et pianiste de Pegasus. [Ainhoa Ibarrola - RTS]Ainhoa Ibarrola - RTS
Interview et showcase du groupe Pegasus / Les bonnes ondes / 14 min. / le 5 août 2022

Interrogé dans Les bonnes ondes, le chanteur Noah Veraguth s'explique: "Bienne est une ville bilingue, multiculturelle et culturelle. Je la trouve similaire à une mini-version de Berlin ou de Londres. Contrairement à d'autres villes comme Zurich, Bienne n'est pas vraiment une ville typiquement suisse, elle est spéciale."