Modifié

L'opéra-bouffe "Don Pasquale" de Donizetti fait sa révolution à Fribourg

Une photo du spectacle "Don Pasquale" au Nouvel Opéra Fribourg. [©Magali Dougados - Nouvel Opéra Fribourg]
"Don Pasquale", farce fondée à Fribourg / L'écho des pavanes / 36 min. / le 21 décembre 2021
Le Nouvel Opéra Fribourg présente jusqu'au 9 janvier 2022 "Don Pasquale", de Gaetano Donizetti. Sa metteuse en scène, Jeanne Pansard-Besson, propose une approche moderne en reliant les enjeux de cet opéra-bouffe datant du 18e siècle aux luttes sociales d’aujourd’hui.

Vieux et antipathique, Don Pasquale (Pablo Ruiz) décide de se marier pour empêcher son neveu Ernesto (Bogdan Mihai) d’hériter de son patrimoine. Avec le docteur Malatesta (Alexandre Beuchat) et sa promise Norina (Melody Louledjian), Ernesto va se jouer du vénérable Don Pasquale pour lui faire accepter son mariage. Le moyen? Un stratagème qui voit Don Pasquale tomber amoureux d’une certaine Sophronia, qui n'est autre que... Norina elle-même. La farce avance tambour battant mais elle revêt des nuances en pagaille et, "sous ses ressorts comiques, présente une grande part de modernité", explique la metteuse en scène Jeanne Pansard-Besson à la RTS.

Docteure en antiquité classique basée au Royaume-Uni, Jeanne Pansard-Besson signe au Nouvel Opéra Fribourg l’une de ses premières productions en son nom. Elle apprend le métier en travaillant comme assistante auprès de metteurs en scène comme Mariame Clément ou Laurent Pelly.

Une comédie contemporaine

La metteuse en scène choisit de ne pas situer historiquement l’opéra. "Ce que je voulais faire avec cette œuvre était dicté par la musique. Pour moi, "Don Pasquale" est une comédie d’aujourd’hui, même si elle a été écrite au 19e siècle. Les relations conflictuelles entre les personnages jeunes et vieux, femmes et hommes, sont toujours d’actualité. Je pense qu’il n’est pas nécessaire de donner une temporalité à cet opéra."

La place du chœur, "force révolutionnaire" selon Jeanne Pansard-Besson, est très importante. "Le chœur est complice de Norina, Malatesta et Ernesto. Avec eux, ils renversent l’ordre établi et le conservatisme du vieux monde, représenté par Don Pasquale."

Seule femme de l’histoire, Norina est un personnage surprenant et rebelle. "Dans notre production, elle est mère. Elle se demande comment raconter des histoires à son enfant, encore aujourd’hui. C’est un personnage très humain, qui tient les rennes de toute l’histoire et qui en aura le fin mot. Elle s’amuse, elle est amoureuse et elle est maman."

Une photo du spectacle "Don Pasquale" au Nouvel Opéra Fribourg. [©Magali Dougados - Nouvel Opéra Fribourg]Une photo du spectacle "Don Pasquale" au Nouvel Opéra Fribourg. [©Magali Dougados - Nouvel Opéra Fribourg]

Des relations humaines et ambiguës

Même si l’œuvre est une comédie, elle n’en est pas moins riche, avec plusieurs niveaux de lecture. "Les personnages ont tous une personnalité propre, que nous avons explorée avec les chanteurs en répétition. Par exemple, il y a de l’ambiguïté dans la relation entre Norina et le docteur Malatesta. Donizetti nous laisse imaginer la nature de cette relation. C’est cela qui rend justement les personnages très humains."

L’ambiguïté et le comique sont aussi présents dans la musique, à laquelle les chanteurs doivent être attentifs. "Cet opéra est un jeu cruel. Chaque personnage, chacun à son tour, est cruel. Ils se battent et se révoltent dans un monde qui leur met des limites."

Propos recueillis par Benoît Perrier

Adaptation web: Myriam Semaani

"Don Pasquale", Gaetano Donizetti, mis en scène par Jeanne Pansard-Besson, du 29 décembre au 9 janvier 2022 à l'Equilibre au Nouvel Opéra Fribourg.

Publié Modifié