Modifié

Figure majeure de l'art vocal, le musicien Michel Corboz s'en est allé

Le chef de chœur et d'orchestre fribourgeois Michel Corboz, s'est éteint à l'âge de 87 ans. [RTS]
Le chef de chœur et d'orchestre fribourgeois Michel Corboz, s'est éteint à l'âge de 87 ans. / 19h30 / 2 min. / le 3 septembre 2021
Le chef de choeur et d'orchestre fribourgeois Michel Corboz est décédé à l'âge de 87 ans, a-t-on appris ce vendredi matin. Il avait fondé l'Ensemble vocal de Lausanne qu'il a dirigé durant près de cinquante ans.

Un charisme unique qui aura marqué toute une génération de chanteurs et chanteuses, mais aussi de chefs et cheffes de choeur et d'orchestre. C'est ce qui caractérisait le musicien fribourgeois Michel Corboz décédé à l'âge de 87 ans.

Sa personnalité haute en couleur aura fait vibrer des dizaines de milliers de mélomanes, en Suisse où il a notamment fondé l'Ensemble vocal de Lausanne qu'il a dirigé pendant près de 50 ans, mais également à l'étranger.

>> Souvent invité dans les émissions de télévision et à la radio, Michel Corboz y a livré un peu de son âme musicienne (des archives à consulter en cliquant sur l'image):

Michel Corboz travaillant sur les Vêpres de Monteverdi, réalisation de Claude Goretta. [RTS]
Michel Corboz, l'âme musicienne

Né en Gruyère

Michel Corboz est né en Gruyère dans une famille de chanteurs. Très tôt, il est touché par la musique baroque et la voix. A l'âge de 10 ans, le dimanche venu, il écoutait la cantate de Bach diffusée à la radio, comme il le confiait il y a quelques mois au micro d'"Initiales" sur Espace 2: "J'écoutais ça comme un feuilleton".

Il se forme ensuite au Conservatoire de Fribourg où il étudie le chant et la composition. Très vite, à seulement 27 ans, il est attiré par la direction. Il fonde alors l'Ensemble vocal de Lausanne et l'Ensemble instrumental de Lausanne au début des années 1960. Pour des milliers de mélomanes romands et bientôt du reste de la Suisse et de l'étranger, c'est une découverte. Le chef de choeur donne à entendre la musique de Jean-Sébastien Bach comme nul autre. Avec Michel Corboz, la musique baroque devient sensuelle, légère...

Toujours dans les années 1960, le Fribourgeois fait la connaissance du directeur artistique de la firme de disque Erato. Cette rencontre sera décisive pour la suite de sa carrière au plan international. C'est avec ce label français qu'il enregistre en effet ses plus grands succès: la musique de Claudio Monteverdi, de Bach, et en particulier la "Messe en si" qu'il enregistre plusieurs fois, mais aussi des musiciens postérieurs à l'époque baroque comme Joseph Haydn, Franz Schubert ou Johannes Brahms.

A Lisbonne, Lausanne et Genève

En 1969, il devient chef titulaire du Choeur Gulbenkian à Lisbonne avec lequel il explore en particulier le répertoire symphonique. Sa passion l'a fait voyager aux quatre coins du monde, de l'Europe et de la Suisse.

Il réalise de nombreux disques avec l'Ensemble vocal de Lausanne et le Choeur Gulbenkian. Parmi plus d'une centaine d'enregistrements salués par la critique, en grande partie sous le label Erato, figurent la "Messe en si" et les "Passions" de Bach, les "Requiem" de Mozart, Brahms, Verdi ou Fauré, la "Messa di Gloria" de Puccini ainsi que des oeuvres de Frank Martin et Arthur Honegger.

Egalement compositeur et professeur de musique, il a enseigné la direction chorale au Conservatoire de Genève durant près de 28 ans.

Un rapport instinctif à la musique

Son rapport à la musique venait des tripes, il était instinctif, comme le rappelait Jean-Pierre Amann, ancien producteur de l'émission "Chant libre" sur Espace 2 et proche de Michel Corboz. Pour lui, il n'était pas un théoricien de la partition.

D'une grande exigence, Michel Corboz était aussi un grand charmeur. A l'Ensemble vocal de Lausanne qu'il a dirigé durant un demi-siècle, aux chanteurs et chanteuses, il savait transmettre l'envie de se dépasser et de donner le meilleur de soi.

>> A écouter, l'hommage de la chanteuse Marie-Claude Chappuis, qui s'est produite à de nombreuses reprises sous la direction de Michel Corboz:

Disparition de Michel Corboz: l'hommage de la chanteuse Marie-Claude Chappuis [RTS]
Disparition de Michel Corboz: l'hommage de la chanteuse Marie-Claude Chappuis / 12h45 / 3 min. / le 3 septembre 2021

Ce sculpteur de voix

C’était un "sculpteur de voix", dit de lui Alexandre Barrelet, chef adjoint de l’Unité Culture de la RTS. "Pour l’avoir vu travailler de nombreuses fois avec son Ensemble vocal de Lausanne, il était d’une extrême exigence. Il demandait des nuances infinitésimales, une fusion des voix afin que le chœur sonne comme un seul instrument. J’ai vu des chanteurs parfois épuisés ou décontenancés par ce qu’il leur demandait. Mais le résultat est là, les enregistrements resteront, il y a des moments de pur miracle, de perfection sonore inégalée dans les interprétations de Michel Corboz."

Pour Corboz, l’exigence, la souffrance et le plaisir sont étroitement liés. "Pour qu’il y ait un grand plaisir, il faut qu’il y ait une certaine volonté, un certain effort et même peut-être une certaine souffrance" disait-il en 1982 au journaliste Jean Dumur.

>> A voir, Michel Corboz en travail avec l’Ensemble Vocal de Lausanne pour l’enregistrement des "Vêpres de la Vierge" de Claudio Monteverdi à la Cathédrale de Genève en décembre 1982:

Michel Corboz en travail avec l'Ensemble Vocal de Lausanne en 1982 [RTS]
Michel Corboz en travail avec l'Ensemble Vocal de Lausanne en 1982 / Dimanche soir / 86 min. / le 12 décembre 1982

Passer sur l'autre rive

En juin dernier, le musicien à l'immense discographie a donné son ultime concert à Genève, une messe d'adieu à la cathédrale Saint-Pierre qu'il a offerte dans le cadre du Festival Haydn-Mozart.

"J’ai eu beaucoup de chance à vivre comme j’ai pu vivre. Alors ça m’aide aussi à l’idée de mourir, d’avoir pu vivre tout ça. Il existe un moment où il faut passer à l’autre rive. J’aimerais que ce passage se fasse le plus calmement possible" confiait Michel Corboz en 2005 à l'émission "Racines".

Céline Fontannaz/fgn/mh/ats

>> Revoir le documentaire de "Racines" sur la vie en musique de Michel Corboz:

Michel Corboz, une vie en musique
Michel Corboz, une vie en musique / Racines / 16 min. / le 15 mai 2005
Publié Modifié

Hommage vendredi soir

En hommage à Michel Corboz, la RTS diffusera ce vendredi 3 septembre sur RTS2 à 22h05 dans "Les Documentaires de la RTS": Michel Corboz - Le combat entre le vrai et le beau

Réalisation: Rinaldo Marasco; Jérôme Piguet - Production: CAB Productions et La fine équipe du 45,  2011

Il sera également en replay pendant 7 jours sur le site web: www.rts.ch/playdocs