Modifié

Amy Winehouse, disparue il y a 10 ans, n'est pas qu'une figure tragique

La chanteuse anglaise Amy Winehouse, ici à Londres le 16 février 2007. [Matt Dunham/AP Photo - Keystone]
Amy Winehouse, 10 ans après sa mort / Vertigo / 11 min. / le 23 juillet 2021
C'est le 23 juillet 2011 que la voix puissante et grave de la chanteuse britannique s'est tue à jamais. Dix ans après son décès, son entourage appelle à arrêter de la définir par ses luttes contre les addictions et ses relations destructrices.

Il y a dix ans, la diva soul Amy Winehouse rejoignait Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison ou encore Kurt Cobain dans le tristement célèbre club des grands artistes morts à l'âge de 27 ans.

Ce 23 juillet, jour où la chanteuse à la voix soul est retrouvée morte dans sa maison de Camden Town, à Londres, elle aurait dû chanter au Paléo Festival de Nyon.

La cause officielle du décès: un abus d'alcool, même si son frère aîné Alex a affirmé que la boulimie, dont Winehouse souffrait depuis son adolescence, en était l'une des causes.

Un nouveau documentaire

A l'occasion des dix ans de sa mort, la BBC diffuse "Reclaiming Amy", un nouveau documentaire - réalisé avec la participation des parents de la star - qui veut donner une "image plus complète d'Amy", que celle d'une jeune femme rongée par les addictions qui prévaut le plus souvent.

"Vous pensez connaître ma fille - la drogue, la dépendance, les relations destructrices - mais il y avait tellement plus", narre dans le documentaire la voix off de la mère d'Amy, Janis Winehouse-Collins.

Ce documentaire cherche aussi à démentir les accusations selon lesquelles sa famille a savouré son succès et n'a pas fait assez pour l'aider à surmonter sa dépendance.

C'était le fil conducteur d'"Amy", un documentaire britannique oscarisé en 2015 particulièrement accablant à l'égard du père d'Amy Winehouse et de son ex-mari, Blake Fielder-Civil.

>> A voir, la bande-annonce du documentaire de la BBC  "Reclaiming Amy" (en anglais)

Une autrice-compositrice incroyable

Dans un entretien à la BBC, le chanteur britannique Pete Doherty, lui aussi connu pour ses excès, a affirmé que "comme Billie Holiday ou John Lennon, Amy Winehouse était quelqu'un qui avait tout".

Elle "pouvait se produire sur scène avec un aplomb effrayant", tout en étant une "autrice-compositrice incroyable", a déclaré le chanteur des Babyshambles et de The Libertines, sûr que "dans 100 ans, dans 200 ans, les enfants tomberont toujours amoureux d'elle".

Le pianiste Jools Holland, qui l'a souvent accompagnée en tournée, a lui affirmé à la BBC "que c'est lorsqu'elle se produisait qu'elle était la plus heureuse". Ajoutant: "je ne pense pas qu'elle aurait voulu qu'on se souvienne d'elle comme d'une figure tragique".

La chanteuse anglaise Amy Winehouse, ici sur sur scène au festival espagnol Ciudad del Rock à Madrid, le 7 juillet 2008. [EPA/KIKO HUESCA - Keystone]La chanteuse anglaise Amy Winehouse, ici sur sur scène au festival espagnol Ciudad del Rock à Madrid, le 7 juillet 2008. [EPA/KIKO HUESCA - Keystone]

Un timbre de voix hallucinant

Winehouse est née le 14 septembre 1983 à Enfield, une petite ville au nord de Londres, de parents juifs. Elle est en contact avec la musique dès son plus jeune âge. Sa grand-mère paternelle était chanteuse et ses parents aimaient le jazz. À l'âge de 14 ans, elle achète une guitare et compose ses premières chansons.

C'est en 2003 que sort son premier album "Frank" qui sera disque d'or en Angleterre l'année suivante. Mais c'est bien avec "Back to Black", deuxième album autobiographique sorti en 2006, qu'elle est catapultée sur la scène internationale avec des chansons comme "Rehab". Les récompenses pleuvent: plusieurs Grammys, le Brit Award de la meilleure artiste solo britannique en 2007 et le MTV Europe Music Award la même année.

>> A voir et écouter, le clip de "Rehab", la chanson la plus connue d'Amy Winehouse

Descente aux enfers

En 2007, elle épouse Blake Fielder-Civil, qui joue un rôle certain dans sa dépendance à la drogue. Suite à cette relation" toxique", du propre aveu de la chanteuse, elle divorce en 2009.

Après cette séparation et une cure de désintoxication, la chanteuse sombre dans l'alcool. La tournée européenne prévue durant l'été 2011 est annulée. En plus de sa participation au Paléo Festival de Nyon, elle devait également se produire au Moon&Stars de Locarno.

Le dernier disque enregistré par Amy Winehouse est un titre en collaboration avec Tony Bennett, le classique "Body and Soul". Comme un retour à ses débuts jazz.

>> A voir et à écouter: Tony Bennett et Amy Winehouse chantent "Body and Soul"

Une inspiration pour toute une génération

Sa coiffure particulière, son maquillage de Cléopâtre inspiré des années 1960 et ses tatouages étaient les marques de fabrique d'Amy Winehouse. Mais c'est surtout son incroyable timbre de voix à la fois grave et puissant qui lui a valu l'amour et la reconnaissance des fans du monde entier.

>> A écouter, un reportage dans le quartier londonnien de Camden où vivait la chanteuse et où se trouve depuis 2014 une statue à son effigie:

Une statue d'Amy Winehouse dans le quartier de Camden de Londres. [Tolga Akmen - AFP]Tolga Akmen - AFP
La chanteuse Amy Winehouse est décédée il y a 10 ans / Le 12h30 / 2 min. / le 23 juillet 2021

A une période où la télé-réalité et ses carcans étaient à la mode et ne laissaient pas beaucoup de place à l'originalité, Amy Winehouse a défriché le terrain pour toute une génération de compositrices et chanteuses féminines atypiques, montrant qu'une autre voie était possible.

Adele, Florence Welsh, Ellie Goulding, Lady Gaga ou encore Rihanna la citent parmi leurs sources d'inspiration.

>> A voir et écouter, le clip de "Back to back" d'Amy Winehouse

ms et aq avec agences

Publié Modifié