Publié

Bientôt déconfiné, l'Orchestre de chambre de Lausanne élargit son public

L'Orchestre de chambre de Lausanne veut élargir son public. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Bientôt déconfiné, l'Orchestre de chambre de Lausanne élargit son public / Le Journal horaire / 33 sec. / le 11 mai 2021
Le déconfinement de l'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) se fera tous azimuts. En plus d'un public qu'ils espèrent retrouver en septembre, les musiciens et leur nouveau chef Renaud Capuçon iront à la rencontre de prisonniers, de personnes handicapées et de bébés.

"Nous voulons amener la musique au plus grand nombre", a expliqué Renaud Capuçon en présentant mardi le programme de la saison 2021/2022. Un concert sera proposé en octobre aux détenus des Etablissements de la plaine de l'Orbe, et trois autres suivront pour des personnes en situation de handicap à Saint-Prex (VD), Martigny (VS) et Cugy (VD).

"Ce ne sera pas des mini-concerts avec trois-quatre musiciens, comme cela se voit parfois. Nous nous déplacerons avec l'ensemble de l'orchestre et nous jouerons durant une heure. Nous voulons leur en mettre plein la vue et leur faire plaisir", a promis le violoniste français.

L'idée de cette série de concerts, intitulée "l'OCL pour tous", est née l'an dernier au plus fort de la pandémie. Elle devrait être reconduite durant les quatre années que Renaud Capuçon passera à la tête de l'OCL. "Nous voulons aussi aller dans les hôpitaux, mais c'était trop tôt cette année pour des raisons sanitaires", a-t-il indiqué.

Parmi ses autres projets originaux, l'orchestre lausannois va jouer à plusieurs reprises pour les enfants, et même pour les tout-petits. Son premier "Bébé concert", prévu pour les 0 à 5 ans, est programmé en mars prochain avec Mozart comme fil rouge.

Daniel Barenboim en vedette

La saison 2021/2022 devrait aussi ravir les mélomanes avec plusieurs invités de haut vol, à commencer par Daniel Barenboim. Le pianiste jouera pour la première fois avec l'OCL en juin 2022 en clôture de saison.

Le pianiste et chef d'orchestre Daniel Barenboim. [Keystone]Le pianiste et chef d'orchestre Daniel Barenboim. [Keystone]"Il m'a téléphoné lorsqu'il a appris ma nomination à Lausanne et demandé s'il pouvait faire quelque chose pour moi. Je l'ai rappelé deux jours plus tard pour l'inviter", a raconté Renaud Capuçon. "C'est un artiste immense, l'un des musiciens majeurs de ce siècle", a-t-il dit.

Renaud Capuçon interviendra lui-même à trois reprises à Lausanne pour la série des "Grands Concerts", notamment pour diriger et interpréter les célèbres "Quatre Saisons" de Vivaldi. Il dirigera parfois du violon, parfois sans son instrument. "Cela sera une nouveauté pour moi", a rappelé celui qui s'est surtout fait connaître jusqu'ici comme soliste.

Le natif de Chambéry, qui succédera officiellement en septembre à Joshua Weilerstein, partira également sur la route avec l'OCL. Huit concerts sont agendés en Suisse et cinq autres à l'étranger, notamment à Aix-en-Provence, Grenoble et Abu Dhabi.

"Nous voulons faire briller l'orchestre dans d'autres villes, mais aussi montrer aux Lausannois qu'ils ont de la chance d'avoir de tels musiciens chez eux", a poursuivi Renaud Capuçon.

Finances "saines"

Egalement présent mardi devant la presse à la salle Métropole de Lausanne, le directeur exécutif Antony Ernst a souligné "l'impatience" de l'OCL de "retisser des liens" avec le public après de nombreux mois de huis clos.

Selon lui, la crise a au moins eu le mérite de repenser l'avenir de l'orchestre, notamment sur les moyens "de toucher au mieux le public." Il a aussi rappelé que l'OCL était resté actif durant la crise en proposant par exemple des contenus en ligne ou en partant dans les écoles.

Bien que "fortement impactée" par la crise, l'institution se trouve dans une situation financière "saine", a ajouté Alexandre Curchod, le président du conseil de fondation. "Nos partenaires sont restés fidèles", s'est-il réjoui.

A noter finalement que la rentrée de septembre coïncidera avec la parution du premier album de l'OCL sous la direction de Renaud Capuçon. Enregistré fin 2020, ce disque réunira des oeuvres du compositeur estonien Arvo Pärt.

ats/jfe

Publié